Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Ce que j'en pense.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> RUCHE ARTISTIQUE CINEMA. -> Le bal des actrices.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 9 Aug - 05:45 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

Bonjour à toute la profession.

Donc hier, j'ai vu, "le bal des actrices, " et je suis parfaitement consciente que ce film ait été fait, à mon intention, dans le but de me de peindre, certains travers de la profession, afin que je puisse moi, d'une part, le juger (ce qui n'est pas prendre, dans le sens péjoratif du mot), mais surtout, le commenter.

Dans un premier temps, je tien à préciser certains choses, au sujet de la collaboration, avec Thomas Fersen, à mon sujet...

D'une part, je tiens, moi, à vous remercier tous, pour avoir eu l'intelligence, de collaborer avec Thomas et moi, considérant le fait que d'une part, Thomas, lui était parfaitement autodidacte, dans son rôle de "promoteur de muse", en quelque sorte, et que malgré sa bonne volonté évidente, il ait pu arriver qu'il se trouve devant de l'incompréhension, ou des doutes, et le fait que les films, aient pu voir le jour, malgré tout, est bien le preuve que chaque protagoniste, a parfaitement pris son rôle à cœur, et je vous en remercie, chacun individuellement.

Ensuite, hier soir, après avoir vu le film, j'étais fortement pensive, je le reconnais... Non pas que certaines choses m'aient mise mal à l'aise... Je dirai plutôs qu'elles m'ont interpellées, mais comme c'était là le but recherché, l je trouve ça plutôt intéressant.

Non, la raison pour laquelle moi, j'étais un peu mal à l'aise, était que la totalité des films, que j'ai inspirés, par l'intermédiaire de Thomas, j'ai du n'en voir que 10 et encore, je suis optimiste.

Pour moi, c'est un peu comme si j'avais moi, regardé un doc, sur des artistes peintres, et que la camera n'ait jamais été braquée, sur le chevalet !.... Ou comme si l'on me parlait du discours de quelqu'un, sans savoir la teneur du discours...

Et puis ensuite, j'ai réfléchi, et je me suis dit que d'avoir été ainsi, d'une certaine façon , préservée à l'écart, du milieu du cinéma, d'une part, en n' étant que l'inspiratrice, mon jugement, n'en serait que plus valable, car vierge de tout à priori.... Je n'ai moi, même pas assisté, encore, au moindre tournage de quelque film que ce soit, c'est vous dire, à quel point je suis "vierge", à ce sujet....


Ensuite je vais donc, vous livre mes réflexion comme elles me viennent.

Au sujet de la maternité, par exemple.
Extrapolons un peu le débat, si vous le voulez bien.

Un jour, il y a assez longtemps, ça devait être plusieurs années, avant que je ne commence moi, à écrire à Thomas, j'avais entendu, je crois, donc, sur France Inter probablement, puisque je n'écoute que ça, quelqu'un qui faisait partie du milieu de la danse.. Ça devait être soit un chorégraphe, qui bossait à l'opéra, peut être, ou un critique, je en sais plus...
Il s'en prenait avec une violence verbale, absolument incroyable, aux danseuses, qui ayaient sué sang et eau (tout le monde sait, à quel point, pour parvenir à un haut niveau, c'est difficile), finissaient par jeter l'éponge, et se retrouver "bizarrement" enceinte... Sans l'avoir dit, bien sûr, au staf en question... "Bonne Mère", imaginez donc.... Il aurait donc (je en sais pas si c'est encore le cas, aujourd'hui), une sorte de chemin sacré, qui mène vers l'absolue divinité, donc, probablement au firmament de la Gloire la plus extrême, une forme de sublimation, la plus absolue de l'accomplissement artistique, qui consisterait, à sacrifier, purement et simplement, son rôle de mère, au profit de cet idéal là... Mais attendez là, où ça devient d'une connerie monumentale, c'est que la personne en question, ne dit pas :"c'est dommage pour elle, ça aurait bien, je crois qu'elle choisisse d'attendre, etc"... Enfin, un truc où il aurait "je n'approuve pas, mais c'est ainsi"...

Non non non, la personne en question, elle, parlait de trahison... Vous m'entendez bien ? Là ? de TRAHISON, envers l'institution, qu'est l'Opéra de Paris.....

Inutile de vous dire quel effet ça m'a fait, à moi, qui ne suis pas danseuse, mais qui adore ça... Danser. A l'horizontale, aussi, oui.

Enfin voilà "ça c'est fait".

Alors, je suis bien consciente, que dans le film, le processus de balancement, entre la maternité (dons présence au domicile), et le travail, ait été probablement accentué, dans le but de me le mettre en évidence... Mais j'imagine bien que dans le milieu artistique, ce doit être pareil qu'ailleurs, et qu'à ce titre, les actrices, comme les autres, doivent faire avec...

Ensuite, et bien c'est un problème de couple, comme dans n'importe quel au couple, qui soit non artistique. Il est inutile de se leurrer, ou de se raconter des conneries à ce sujet du style "oui, chez les artistes, ils sont tous un peu bohêmes, ce sont de mauvais parents", c'est typiquement ce genre de clichés, là, justement, qui accompagne en règle générale, les à priori négatif, sur la carrière artistiques, en règle générale.... Et qui font que certains parents, castrent leurs enfants, doués, artistiquement, parc e que "ça n'est pas un métier sérieux"....

Ensuite, face à la maternité, il y a un autre problème, relatif à l'évolution de la silhouette de la femme.... Mais là, il n'y a pas que les actrices, toutes les femmes, qui prétendent avoir une carrière artistique, devant les cameras, ou les appareils photo, ont ce même problème....

A ce sujet, tiens, j'ai une anecdote.

Ma meilleure amie, quand j'étais au collège, était la petite amie, d'un auteur compositeur, de notre age ici dans la région (je en cite pas de nom, vous me comprenez...) elle chantait avec lui, sur scène, il me semble bien e souvenir.

Moi, de mon côté, mariée à 18 ans, premier enfant à 21, je menais ma vie, axée effectivement sur la maternité, je ne nie pas...
Puis on tombe l'une sur l'autre en faisant les couses au supermarché.

Je l'invite à manger à la maison,"à la bonne franquette", comme on dit, puis sous l'excitation des retrouvailles, on discute, je lui demande, par curiosité s elle n'avait jamais été tentée par la maternité... Elle me dit, d'un air de degoût :"non non, ça déforme le corps"... et en me disant celà, elle venait de poser ses yeux, sur mon corps, à moi... Je vous jure.

Elle est montée à Paris, ensuite, pour faire carrière. Elle n'a pas réussi à percer, dans la chanson, elle s'était é inscrite dans les bonnes école, pourtant (Alice Dona).... Elle bosse dans un métier "qui tourne autour".... Vit donc s du système.... Ave un peu de chance elle a travaillé sur des choses dont je suis moi, l'inspiratrice ce qui moi, me fait hurler de rire, je vous jure.

Et figurez vous que ces mois derniers, en allant à Paris, pour assister à l'une des émissions dont je suis l'inspiratrice, je ne sais plus laquelle, à vrai dire, le hasard a fait que je suis tombée sur elle !
Inutile que je vous décrive la jubilation intérieure, que fût la mienne.
Elle a toujours une silhouette 'pas grosse", elle, pas d'enfants, et semble heureuse.... Je précise que je l'ai immédiatement reconnue, et qu'elle aussi, et son attitude, avant même que je lui dise quoi que ce soit, ne fût absolument pas condescendante.... Cependant la jubilation intérieure, qui devait transparaitre, à mon avis, l'a probablement inspirée, je crois, dans son comportement.....version "vas y ma poule, je t'attends".... Mais c'est vrai que cet instant, où j'avais lu une forme de dégoût sur son visage, me restera je crois, pour ma vie entière.

En gros, moi, je considère, que ce sont les femmes, elles aussi, qui doivent ruer dans les brancards... pour moi, partout, dans le domaine artistique, l'image de la femme, doit être au service de leur épanouissement, à Elles... J'entends par là, le public, les téléspecteurs, et le public, dans les salles de cinéma, et pas au service d'un ideal féminin, qui s'apparente à une couverture de magasine.....

Et puis de toute façon, le coup de la couverture de magasine, moi, je vais vous dire, franchement c'est un très mauvais plan, je vais vous dire pourquoi, c'est que chaque jour, que Dieu fait, les pieds gelés, les moches les jeunes, les vieux, on les aura tous, les pieds gelés... Moi, mes rides, elles font partie de moi... Et vouloir à tout prix, cultiver une image "super belle", franchement je crois que c'est complètement con. Voilà, enfin, je ne crois pas, les films dont je suis à l'origine que ce soit utile que je développe... Je veux dire que le cinéma, il doit être à l'image de vie véritable et pas à l'image d'un idéal de vie, qui n'a rien de concret...

Une nana qui se fait chier, avec un patron de merde, qui ponctue la conversation se sous entendus, et qu'elle doit lutter elle, pour le maintenir à distance, lui, qu'elle soit belle, elle, ou pas, je veux dire que ça n'est pas la une de vogue ou de "Elle," qui va l'aider à garder la tête haute, et à trouver le courage de ne pas désepérer, et d'être fière, non, un film comme "Louise Wimmer", ou une chanson comme "du Courage" de la grande Sophie, ou a"allez allez allez", de Camille, oui, ça peut l'aider réellement...

Alors, bien sûr, ensuite, il y a un travail en amont à faire, ç'est sûr.
Quand une nana se pointe, dans une école de comédie, il doit y avoir certaines précautions à prendre peut être, pour parvenir, justement, à ce que cette "petite ", ait choisi de faire ce métier, pour des raisons, qui soient les bonnes.

Pendant que je suis, là, au sujet des apprentis comédiens( iennes).

Deux choses, sur lesquelles, je souhaite rebondir.

D'une part, sur le prix des cours. Sur ce point, moi, je considère que dans un premier temps, en postulant, ormis le fait qu'il doive passer une audition, chose que je trouve cohérente, devrait pouvoir assister, pendant un mois, au cours, tels qu'ils se pratiquent, de telle sorte qu'il ou elle puisse se projeter, dans le cours, sans en faire encore partie... ce que je veux dire, c'est que l'image qu'il ou elle, se fait d'un cours de comédie, n'est peut être pas conforme, à la réalité. Ou alors, il serait possible peut être que les cours de l'année d'avant soient filmés, ou au moins en partie, de telle sorte que les éléves puissent les visionner.

Une autre solution, enfin, complémentaire, serait de prêter plus d'attention aux conservatoires de région, et de les booster eux aussi, pour que leurs talents regionaux, puissent fair leurs classes, dans leur région d'origine, autrement que comme bénévoles. mais le passage par la capitale, quoi qu'on en dise, est de toute façon, incontournable quoi qu'on en dise, et survient alors, le problèmes de l’hébergement.

Sur ce sujet, moi, je préconise une structure, qui pourrait s'apparenter, au "wwoofing", mais en retirant le côté écolo... Il existe sur Paris, ou en région parisienne, beaucoup de gens qui ont des chambres disponibles, et qui demanderaient pas mieux, que d’héberger des jeunes, ou un ou une jeune, qui en contre partie, ferait du ménage, du jardinage, que sais, je...
Moi, depuis plus d'un , j'ai ainsi un Ange Gardien, du nom de barbara, grand fan de Emilie Loizeau, qui a eu la gentillesse de m’héberger gratuitement, à chaque fois que je devais assister à un enregistrement. Et vraiment ça n'est pas difficile à mettre sur pied avec internet, aujourd'hui, vous demandez l'autorisation, à l'association "wwoofing de France", pour recopier les status, vous modifiez, ce qui est nécessaire... Il doit y a voir une charte morale à respecter, bien sûr, et certains précautions doivent être prise, afin que les gens qui sont intéressée, se sentent protégés, mais pour quelqu'un qui doit absolument dormir sur paris, avec les problèmes de logement, le fait de ne pas a voir à payer un moyen, ni la nourriture, pour moi, est un avantage certains.

Ensuite, il y a le problème purement relationnel, entre le prof, et l"élève.

Je comprends fort bien, bien sûr, que l'éléve qui se voit demandé, de lui baiser les pieds, et de remonter le long de la jambe, n'ait pas été choisi pour rien, bien sûr.... Ce qui n'a pas été sans me faire sourire.

Ce que je vais dire là, n'est pas propre, aux cours de théatre, en particulier, mais à l'enseignement, en regle générale.

J'ai eu, moi, quand j'étais ado, une prof d'Art plastic, qui s'amusait à ça, assez souvent, pas avec moi, jamais, parce que elle considérait, elle, que j'avais du talent, mais plus des trois quarts de la classe, elle, subissait sans cesse, ainsi des vexations de toute sortes.... Ce qui en est ressorti, c'est que sur 30 éléves, nous devons n'être au bas mot, que trois ou quatre, peut être, et encore, à avoir persévéré, parce que les autres, au lieu de provoquer par réaction, une attitude digne, version "tu vas voir, espère de vielles conne, ce que je vais te foutre dans la gueule", et bien non, la colère, elle était bien là, mais en aucun façon, ça ne les a conforté, dans le fait qu'ils avaient un potentiel, et le potentiel, pourtant était bien là, mais la prof, par son comportement, l'avait complètement bousillé.

Il ne faut surtout pas croire, que sous prétexte qu 'une femme ou un homme d'un age certain, à plus forte raison, très expérimenté, soit forcement, un bon enseignant....
Je vais vous donner un autre exemple.

Deux de mes filles, faisaient de l'équitation. Je sais on est bien loin des cours de comédie.
Puis un dimanche par mois, tous les enfants qui faisaient du poney, étaient invités à faire une petite fête, dans la manège. Enfin, bref, la monitrice, qui elle, s'occupait de nos gamins, était une nana vraiment compétente.. Quand je gamin avait peur de faire un truc, elle était avenante, rassurante, enfin, vraiment géniale...

Avec les adultes, elle, concourrait aussi... Puis une copine à moi, dont e fils, prenait des cours, lui aussi, ne pigeait, pas qu'elle ait un niveau si faible, selon elle, en équitation...

C'est qu'avoir un bon niveau dans une matière, c'est une chose, mais savoir la transmette, est autre chose, ce qui m'améne à dire, en passant que dans notre pays, et je ne parle pas là des enseignants, dans les écoles, que sont les profs, ou les instituteurs, (mais je pourrai tout aussi bien), mais les profs, qui enseignent dès le plus jeune age, les sports, et des Arts, en général, sont extrêmement mal considérés, pas uniquement, par la société, en général, mais par les parents eux même...

Les parents qui par exemple trouvent tout à fait cohérents, de venir écouter leur petit chérubin, chanter à la chorale, ou au spectacle de fin d'année, et qui demandent le plus naturellement du monde, aux enseignants, à quelle heure passe leur chère petite tête blonde, pour arriver exactement 10 mn avant son passage et partir aussitôt.

J'exagère un peu, "mais si peu".... Je vous passe les déplacements de chaises, etc...

Mais c'est comme ça, les parents inscrivent leurs gamins, à tel cours de telle activité assez souvent, comme on rangerait un truc à la consigne en oubliant le plus naturellement du monde que cet enseignant est traité comme de la merde, et par les parents en premier... Les parents considérent que c'est une sorte d prestation de service en quelque sorte...
Non, quand on va voir ses enfants, à la fête de fin d'année, et bien on arrive au début, et on repart à la fin. ET ON FERME SA GRANDE GUEULE D'EGOCENTRIQUE.

Sinon, pour en revenir, au comportement d'humiliation, dans le domaine artistique, merci, je connais fort bien, cet aspect des choses, pour l'avoir moi même ressenti, vis à vis de Thomas, à plusieurs reprises, depuis deux ans, particulièrement.

En fait, c'est un procédé qui est utilisé, lui aussi, par les psys, qui s'appelle la manipulation mentale....

Il est bien de préciser, que cette dernière elle, ne peut être pratiquée que par des gens qui d'une part, savent ce qu'il s font, et qui d'autre part, ressentent pour la personne concernée, un sentiment qui soit "positif"... Au minimum de la bienveillance... Mais une chose est sure, c'est que que le résultat souhaité, soit obtenu, il est rigoureusement indispensable, que l'éléve, lui, au plus profond de lui même, soit intimement convaincu, que ce prof (là, en l'occurence, c'est d'une prof, dont il s'agit), soit bien intentionné.... Si le prof est bien intentionné, et qu'il sent qu'il peut se le permettre, il sait ce qu'il fait, et en principe, il a prévu des gardes fous, pour le coup où ça aurait du mal à passer.... En tout état de cause, le résultat obtenu, lui, ne peut être que de cette façon...

Bon, en schématisant, on vous dit que vous êtes nul, que vous n'avez aucun talent, si le prof lui vous connait , et qu'il se le permet, avant de se permettre un "tel acte", il aura pris les précautions, avant, pour faire savoir à l'éléve de façon détournée, qui estimait réellement qu'il avait du talent, donc, du coup, le but recherché est precisement un bon coup de pied au cul, pour qu'il en prenne bien conscience.... Enfin, je shématise, mais c'est un peu ça. En théorie, c'est d'un efficacité redoutable, mais je pense pour ma part, que c'est un outil, qui doit réservé, vraiment, aux maitres qui savent ce qu'ils font, et qui ont deja eu l'occasion réelle, de constater l'efficacité de la méthode...

Quand je parle de "précautions", préalables, à ce genre de méthode, je puis vous dire que côté "artillerie lourde", concernant Thomas à mon sujet, il sait, et nous savons, tous les deux, de quoi il en retourne.

Quand à ceux qui considèrent que l'humiliation, soit une méthode réelle d’apprentissage, je considère moi, que ce sont des crétins, responsables de blessures extrêmement graves, qui suivent des humains, durant leur vie entière. Ils ont généralement, responsables, de carrières entière, brisées, de vocations, non assouvies, et de larmes, qui bousillent des vies entières.

Mais à ce sujet, j'ai déja entendu parler de je ne sais plus quel réalisateur, aussi, qui bossait comme ça... Ha ha ha, la bonne blague... Ce genre de mec, moi, perso, je l'envoie direct chez le psy, je trouve moi, absolument inadmissible, et j'y tiens beaucoup, que certains réalisateurs ou profs, d'Art dramatique, utilisent de telles méthodes, sous couvert de faire le bien, à savoir, faire sortir l'étincelle, de génie... "Oui, c'est ça, tu m'en mettra deux caisses pour demain matin", et ma main dan ta gueule, tu veux voir ?
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Thu 9 Aug - 16:30 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 9 Aug - 05:45 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 9 Aug - 16:25 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

Plusieurs autres choses, sont à préciser, dans ce que j'ai vu dans ce film.

Au sujet des réalisateurs, qui tombent amoureux de leur inspiratrice, ou de telle actrice.... Il m'est arrivé de penser quelquefois, à certains d'entre eux, et d'imaginer de quelle façon, les épouses ou compagnes, elles, pouvaient vivre celà. J'imagine que ça ne doit pas être facile le tout les jour à négocier. il est indispensable, je pense que a confiance soit absolue, et qu'ensuite, elles aient elles même, un ego bien structuré....

Mais enfin, il ne faut pas non plus exagérer si on commence à énumérer tous les métiers à risque, côté adultère, je crois qu'on n' a pas terminé.

Ensuite si l'on doit considérer s ce sentiment, là, qui relie l'artiste, à sa muse, il est proche d'un sentiment amoureux, effectivement, comme peut l'être celui du transfert, entre un psy, et sa patiente, ou un artiste peintre face à son modèle..... Dans un cas comme dans l'autre, ce sont des gens qui se voient, mais en aucune manière effectivement, on ne peut parler d'Amour, à partir du moment où les sentiments eux, ne sont pas déclarés, et on est en droit e considérer, alors, que ce ne sont là que des suppositions, qui relèvent plus de l'affabulation, éventuellement, que d'autre chose, de qui que ce là vienne.

En tout etat de cause, elle est nue pour le peintre, pour le psy, de visu........ Mais enfin, il en est de même, avec n'importe quels artistes, qui fantasment sur n'importe quelle femme, il est important je crois, de faire la différence entre le fantasme, et la réalité....

Quand moi, je fantasme sur un tel ou un tel autre, quand bien même mes fantasmes son les plus fous, on sait tous ce que tout ceci, n'a rien à voir avec la réalité... Et bien pour le cinéma, c'est exactement pareil, la part du fantasme, dans le processus de création, n'a toujours eu, que pour seul et unique objectif, que de produire, dans le cas du cinéma, un scenario, puis u story bord, qui ensuite deviendront un film.

Quand on voit Yvan Atall, en train de raconter ses salades, là, à Charlotte Valandray, pour moi, c'est une scène qui si elle est plausible, elle relève d'une situation, parfaitement ubuesque, à mes yeux... Puisque fantasmant sur une actrice, le but n'est que de mettre sur pied le scenario.... Une fois le scenario bien ficelé, on se met à la recherche de l'interprète, qui là, en fait, peut très bien être effectivement cette actrice là, mais on ne file pas un scenario comme ça, à la vas y comme je te pousse... avec petit resto, vas y comme je te drague. Enfin, pour moi ça n'est vraiment pas sérieux, et je ne pense pas une seconde que ce soit comme ça, que les choses se passent...

enfin, si ça se passe comme ça, et bien on n'est pas prêt de bosser ensembles.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Thu 9 Aug - 16:29 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 9 Aug - 16:28 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

Quand le scénario est ficelé, on l'envoie à l'actrice, en passant par son agent... Et ça n'est que la lecture du scenario, et les conditions, et les clauses du contrat, qui pour moi, ont lieu d'être...

En fait, à mes yeux, la phase de fantasme, elle, est à séparer complètement, de la phase de travail effectif, sur le film.... Comme ça se produit, dans n'importe quelle autre forme artistique, d'ailleurs.

Quand au fait de parler de Charlotte, à Yvan Atall, que ce soit le comportement de Yvan, ou ce lui de Charlotte, je trouve ça d'une connerie monumentale, la vie privée n'a absolument pas à intérférer avec la vie professionnelle.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 9 Aug - 18:41 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

Bon, au sujet de ce film, d'autres choses m'ont interpellées.

Le fait que les frigos, soient souvent vides, avec pas mal de repas au resto, qui signifient que beaucoup passent plus de temps, à l'extérieur, au détriment du plaisir de cuisiner, par exemple... Ce qui va avec l'anniversaire, du petit garçon de Nolwenn, à qui il faut rappeler l'anniversaire.
je pense moi, qu'il fait ut essayer de tout faire, pour avoir une vie assez simple, et ne pas abuser du resto, même si on en a envie, parce que c'est plus facile... Déja, sur le plan de l'équilibre alimentaire, je pense que c'est meilleurs... et puis c'est l'occasion de s'inviter mutuellement... Enfin, moi, je préfère mener une vie plus simple, mais chacun fait ce qu'il veut.

Au sujet de la scène du baiser, enfin, plus version préliminaires, comme il est dit.... Là encore, moi, je n'oblige personne, mais perso, moi, je ne joue pas à ce genre de chose... Pas même, "un petit bisou", juste pour voir... Enfin, voilà, "ça c'est fait".

Et puis si ça se produit, et que le je le me sens moi, mal à l'aise, je le dis, et si ça jette un froid, et bien je m'en vais... "qui m'aime me suit". Je pense que tout le monde a à gagner, à sa voir se tenir.....

Quand aux virées, entre nanas, pour moi, enfin, moi, ça n'est pas mon truc. je en dis pas que ça ne me tenterait pas, un jur, dans un contexte particulier, on en sais jamais, mais même là, quand j'avais mes copine,s à l'époque où je m'étendais bien avec mon mari, quand il arrivait "accidentellement", (parce que c'est un ours), qu'elles viennent boire un thé, je me faisais un plaisir moi, au contraire, de partager mon amitié avec lui, parce que ça me semble simplement logique, et puis je ne vois pas pour quelles raisons, des confidences de filles, devraient être interdites aux mecs, et l'inverse aussi. Pour ces mêmes raisons, je déteste absolument l'enterrement vie de garçon, ou l'enterrement de vie de jeune fille, je trouve que c'est une coutume d'une connerie monumentale, pour moi quand on fait ce genre de truc, c'est au contraire avec la personne qu'on aime...

Et puisqu'on en est à parler fiestas, avec éventuellement joint et ( ou ) alccol, je précise que moi, le vin, c'est du très bon, et en petite quantité, j'ai même très envie d'apprendre à aimer, Thomas le sait bien...

Pendant que j'y suis, je précise que je préfère moi, quand j'invite des copains à manger que les enfants mangent à table avec nous, et pas avant... Bien sûr, je comprends bien, quand un enfant ne mange pas seule, c'est différent. Mais dès l'instant qu'il tient un cuiller je trouve bien qu'il mange avec les adultes.. Sauf si lui, ne veut pas, on en discute, avant, et puis c'est bon...

Enfin, tout ça pour dire que le style "oui, on se fait un bouffe, entre gens branchés", très peu pour moi, moi, je reste les pieds sur terre, et je considère que c'est ça qui fait la ma valeur.... Enfin je veux dire, j'en chie des rondelles de chapeau, encore, là, au moment où je vous parle, c'est pas pour me faire chier, au bout du compte, au resto, avec des gens qui se regardent le nombril... Moi, ce qui m'intéresse, c'est le vie, la vraie.... et que ceux qui ça importent, m^me si le prix à payer, c'est que je ne jour jamais le poindre rôle important, au cinéma, et bien soyez sans crainte, vous ne me devez rien, et moi non plus.....

Bon, sinon au sujet de l'alcool, et de la drogue, même un simple joint, je vous demanderai, soit de vous débrouiller pour que ça ne me vienne pas aux oreilles, soit ne pas en prendre, de vous démerder, pour que ce soit en mon absence, "vous serez gentils", moi, pour sortir des conneries, et faire le clown, je n'ai jamais eu besoin d'avoir recours à la moindre substance pour me désinhiber.

Au sujet de mon manque de culture générale, moi, je ne me sens pas plus coupable que celà... Je sais que ce serait mieux, que je sois un plus cultivée, que je ne le suis, pour être plus efficace, dans ce que je fais, mais je ne culpabilise pas... Si j'ai affaire à un mec ou nana qui m'étale sa culture, je crois que je lui casserai le morceau, et je pense que ce sera lui, ou elle, qui se trouvera plus con que moi.

Encore un truc, qu'il ne faut pas que j'oublie. Je suis parfaitement consciente, moi, du fait que je vais devoir m'adapter à un milieu qui m'est étranger, mais ça ne me dérange absolument pas.... Je suis parfaitement consciente que j'ai tout à apprendre, et ça ne me pose pas de problème particulier, je compte donc sur vous, pour m'aider, et si je dis des conneries, de me reprendre, et de m'apprendre, en m'expliquant le plus simplement du monde.

Et puis aussi, l'image que donnent les actrices là, dans leur ensemble, enfin, moi, je reçois quand même, une sorte de besoin d 'être maternées, quand même, je sens, mais vous si vous l'avez fait volontairement, à mon intention, mais c'est ce que je ressens, et une vulnérabilité assez dingue.....
Enfin, enfin de compte, en chialant quelquefois comme une conne ici chez moi, je me sens assez normale, tout compte fait !
Enfn, pour ce qui est de materner, très franchement, vu ce que j'ai sous le ventre, déja comme poussins, côté chanson, et humour, on est pas à quelques dizaines d'actrices près, franchement..... Celui qui prend le plus de place, c'est Kevin Razy, il prend la place de trois, heureusement qu'ils sont pas tous aussi ronds que lui !
Je crois que c'est tout, si d'autres trucs me viennent, je rajouterai.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 9 Aug - 18:43 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

oui, encore un truc... j'ai vu des crises de colère, là, un peu, à droite, ou à gauche.... Moi, je me démerde pour éviter quand je peux, j'explique, enfin, ou, le style "j'ai tout chié, parce que je suis célèbre", je crois que ça va pas le faire..... Moi, je ne tolére la colère, que quand elle exprime une réelle souffrance, et qu'elle est l'entracte à une explication pausée, sinon, c'est de la merde en branches.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 10 Aug - 09:05 (2012)    Post subject: Ce que j'en pense. Reply with quote

Autre chose, aussi, le coup de la célébrité au sortir de la gare ou de l'aéroport, qui considère que sous prétexte qu'elle est célèbre, a le droit de passer devant tout le monde, je n'y crois pas une seconde. Peut être que certains se le permettent, je ne sais pas. moi, en tout cas, je ne mange pas de ce pain là...
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> RUCHE ARTISTIQUE CINEMA. -> Le bal des actrices. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group