Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Un progrés, pourtant si décrié.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> Le numerique, "avancée", ou veritable problème de société ?
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 9 Jul - 15:32 (2012)    Post subject: Un progrés, pourtant si décrié. Reply with quote

Bon, alors, deja que les choses soient bien claires.

Moi, je suis ici "encore", et oui, malheureusement, plus pour très longtemps, j'espère, dans ma campagne profonde, et je suis donc, encore immergée, dans ma culture rurale, avec ses avantages (la nature), et ses inconvénients... Heu ça serait trop long à énumérer).

Mais il se trouve donc, que j'ai sur la question, un regard, qui soit probablement, encore une fois, un peu différent, de celui que l'on peut avoir, dans les milieux de l'audio visuel, ou en ville.

Quand j'en parle quelquefois, sur les marchés, ou dans la rue, au sujet d'internet, on me revoie au visage plusieurs choses.

D'une part, le fait que ce soit un endroit de plus, pour se faire encore une fois arnaquer.
C'est un fait, la "cyber"délinquance, est une chose réelle, il e faut pas le nier... Mais ceux qui prétendent celà, ne sont pas à l'abri, non plus, de se faire arnaquer à la campagne, de façon plus subtile, et bien moins prévisibles. Sur le sujet, il m'est arrivé, ici de faire la demande, pour sécuriser, le mieux possible (et c'est envisageable), internet.

Deuxièmement, il m'est opposé le fait que les gens branchés facebook, et twitter, seraient en fait, des gens qui parait il, auraient de moins bonnes relations, avec leur voisinage et leurs proches. Ou si vous préférez, qu'ils sont plus plantigrade, encore que les autres.

Sur ce point en particulier, j'ai, moi, l'intime conviction, que ça ne soit pas le cas, mais une étude devrait être menée plus sérieusement.

Mais en règle générale, je pense moi, que c'est d'une part, la peur de l'inconnu, concernant un matériel que l'on ne connait pas, et donc, dont on se méfie....

J'entendais, ce matin, sur France Inter, un sociologue, qui s'appelle Stephane Hugon, qui parlait de celà, et il expliquait, que internet n'était pas un symptôme révélant un problème, mais au contraire, un signe, qui mettait le doigt, sur une évolution des mentalités...

Il expliquait qu'au Brésil, par exemple, la communauté (au sens large), avait beaucoup plus d'importance, que dans notre Europe, et que nous étions, nous, en décalage, par rapport à celà. Et que le fait que les réseaux sociaux, aujourd'hui, prennent tant d'importance, n'était que la signification, que l'individu, justement, à présent, manifestait ainsi, une volonté délibérée, de faire savoir qu'il voulait, lui aussi, montrer qu'il s’intéressait aux autres, et que donc, il en avait réellement besoin.

Pou votre information, j'ai expliqué, moi, à Thomas il y a fort longtemps de celà, qu'au 19 ième siècle, mais enfin, jusque dans les années 50, on va dire, avant l'ère industrielle, les humains, vivaient plus à la campagne, et avaient besoin de l'autre pour survivre... Sans l'autre, il mourrait, "physiquement,", je veux dire.....

Puis l'homme dans les usines, a été remplacé par les machines, au fur et à mesure.
Aujourd'hui, certaines sociétés, brassent un pognon dingue, avec un piniouf de merde, qui appuie sur un bouton...
(Je schématise volontairement).

Un des aspects, effectivement, terrifiants, étant que précisément, l'être humain, se sent vraiment traité comme une merde (excusez moi, pour le côté un peu expéditif de la chose), et du coup, il réagit, lui, du mieux qu'il peut, pour se faire entendre.

Comme réaction, il y a d'une part, la redécouverte, de certaines valeurs, "plutôt négligées", par le gouvernement précédent, qui était un adepte forçonné du productivisme libéral, et qui est ainsi, responsables, de la multitude de maux, qui rongent notre société actuelle, et ce dans tous les pays.
et donc, aujourd'hui, plus que jamais, effectivement, les humains, ont je crois, pris conscience, que leur voisin de palier (enfin, quand il est fréquentable), a pour lui, une certaine importance..... Et qu'il en a besoin, pour trouver son équilibre.

Pour moi, internet, est un outil vraiment merveilleux.

Simplement, c'est une technologie, effectivement, et comme toute technologie, il est bon, de se rappeler, que c'est bien, de temps en temps, de se prouver à soi même, ainsi qu'aux autres, aussi, (je ne vise personne) que l'on est capable de s'en passer.
le discours que je tien là, pour moi, est valable, pour toute sles autres technologies, je le precise.

Il y a deux jours, là, ORANGE est tombé en panne....
Bon, c'est moi, bien sûr, comme chacun sait, qui en était responsable, et bien oui, je suis sorcière, je vous rappelle et j'adore manger des oranges !

Mais plus sérieusement, je trouve moi, absolument hallucinant, de voir, que l'on puisse ainsi, être aussi, dépendants !

Je vais vous raconter un truc.

Quand j'étais au lycée Jeanne d'Arc, à ROUEN, quand j'étais ado.

Un hiver, il tomba une quantité très important de neige.
Je en sais par quel miracle, je pense que c'était mon père, qui avait du réussir, à m'apporter jusqu'à la gare.

Une fois arrivée dans le centre de ROUEN, devant la gare, il devait y avoir environ 40 cm, de neige, ce qui n'était pas énorme, mais il se trouve que les chaussées étaient très dangereuses, à cause du gel, qui avait suivi...
Incroyable, ma vie entière, je m'en souviendrai.
Pendant les 30 mn, qu'avait duré le trajet, à pied, je n'ai croisé que des gens qui riaient.... Sur l'avenue de la porte des Champs, les bus étaient en travers, les voitures, toutes immobilisées, sur les routes, et l'ambiance complètement, virginale, et fantomatique... Pour moi, " le pied absolu".....
un exemple, que je connais fort bien.

Et tout le monde se parlait ! hallucinant, je vous dis...

Je pense moi, que de se retrouvé, de temps en temps, confrontés, à la nature, dans ce qu'elle a de brut, de pur, de palpable, au toucher, au sens le plus "sensuel", justement, oblige l'être humain, à se redécouvrir, en temps qu'animal, aussi, dans ses fonctions, vitales, que sont le la soif, la faim, l'effort physique, aussi, et que le fait, d'être inondé, par toutes ces technologies, que sont le confort, tels que l'électricité, internet, la télévision, la radio, etc... Toutes ces choses, finissent justement, par nous faire oublier simplement, l'essentiel, à savoir, croiser le regard de quelqu'un, et lui dire simplement "Bonjour, comment vas tu ?".....

Pour ma part, je sais que certaines personnes, de mes proches, sont un peu inquiétes, de me voir, ainsi, collée à mon ordinateur.
Et bien, c'est une erreur... Parce que dans la réalité des faits, je ne le suis, que parce qu'on m'y oblige...

Pour communiquer avec Thomas mais aussi, avec tous ceux, avec qui je corresponds, j'ai effectivement, besoin, moi, d'avoir internet...
Mais que je sois aux côtés de Thomas, et je suis parfaitement capable de ne venir qu'une fois par jour relever ma boite mail, et ce serait parfaitement suffisant, vous pouvez me croire.

En fait, je crois qu'internet, peut présenter un danger, quand kle fait d'y passer un temps très important, n'est pas compris, et analysé, par la personne en question.

Je ne parle pas de moi, parce que moi, c'est un contexte différent.

En psychiatrie, par exemple, il existe à présent, des consultations d'addictologie, aux jeux vidéos....
mais là encore, c'est une pathologie, qui cache un réel problème existentiel, et je en doute pas un seul instant que le psychiatre qui soigne un addict, ne cherche pas à en démasquer, justement, les raisons.

Je connais, moi, un jeune homme qui est addict... Je ne sais pas où il en est, actuellement.
Parents divorcés, refus absolu et total, de communiquer en quoi que ce soit, avec ses parents, individuellement, et en couple... C'est vous dire.

Je pense moi, que le fait de passer beaucoup de temps, sur internet, peut, dans certains cas, non pas être interprété comme u symptôme de maladie, mais comme un simple signe... Disons, comme une élévation anormale de la température, dans le couple, mais aussi, au sein d'une famille.....

Parce que le seul réel problème, qui existe, partout, dans notre société, que ce soit au travail, dans la famille, et dans le couple, de la même façon, est uniquement, un réel problème de communication....

La communication, à mes yeux, est un peu de l'huile, dans le moteur, pour qu'il fonctionne, vous pouvez aussi, "je vous y autorise", y voir un lubrifiant, pendant l'acte sexuel, après tout, pourquoi pas ?

Je pourrai, moi, vous faire l'inventaire, selon lequel cette idée, absolument prépondérante, depuis neuf ans que je collabore avec Thomas, mais franchement, ça serait un peu fastidieux.
Je ne dirai qu'une chose, ou plutôt, un mot... qui est.

LE FIL.


Cette idée, a été exploitée, de façon magistrale, par Camille, dont je suis l'inspiratrice, et le directeur artistique.

Ainsi, si un mot, un seul, devait, moi, aujourd'hui, me définir, ce serait celui là.
Et pour la version visuelle, c'est ceci :



Vous appréciez, j'ose l’espérer, la façon on ne peut plus subtile, n'est ce pas, avec laquelle je vous amène, progressivement, à ce que peins.

Mais ne nous éloignons pas.
Nous en étions restés, donc, à cette personne, une femme au foyer (je dis ça au hasard, bien sûr...), un ados, un père, peut être, qui passe un temps, un peu trop long, devant son ordinateur...
Mais encore faut il savoir, ce qu'il y fait.
S'il participe à un forum, sur lequel il est toujours fourré, vous avez bien tort de vous en inquiéter.il vient comme c'est le plus souvent le cas chercher ce qu'il ne trouve pas dans son entourage, la conversation.

Vous devez donc, vous expliquer, et lui dire, à lui, ou elle, que vous aimeriez bien, vous aussi, d'une part, passer du temps, devant l'ordi, mais aussi, parler avec lui...Peut être a t il, lui, ou elle, des choses à partager avec vous, parents, amis compagne, compagnon, ados, et sans même vous en rendre compte, quand il tente une approche, c'est vous, qui, pour de multiples raisons, n'êtes jamais disponible, aux moment ou lui, ou elle, essaie de vous parler...

Ce que je veux dire, c'est qu'internet, n'est rien d'autre, qu'un merveilleux moyen, d'entrer en communication, avec d'autres personnes, mais ça n'est pas un symptôme qui a lieu d'être plus inquiétant, que de s'entendre dire, quand vous prenez la parole "tais toi, j'écoute la télé"... Ou "s'il te plait, j'écoute la radio"... Ou que sais je encore.

Je crois, moi, par expérience, que de faire taire, un conjoint, une épouse, l'ignorer, ce qui tout aussi, exact, je vous signale, avec les ados, soit une chose infiniment sournoise, et extrêmement courante...

Des exemples. Dans Amélie Poulain. Amélie, parle à son père (Rufus)... Elle lui explique, qu'elle vient d'avoir un enfant, qu'elle l'a tué, enfin, je ne sais plus, quelle baliverne, elle lui raconte, justement, pour en avoir le cœur net. Et il n'a aucune réaction.
Je crois que ce cas de figure, est extrêmement courant, contrairement à ce que l'on croit.....
Il est vrai, que pour écouter quelqu'un parler, il faut être disponible, c'est un fait.

Pour savoir, quand vous parlez à quelqu'un, s'il vous écoute, vous faite la chose suivante...
vous parlez, normalement, vous expliquez, ce que vous avez à dire... Puis surtout, sans aucunement, changer l'intonation vous terminez, en disant "tu es sur que tu m'écoutes là".... (sans hausser le ton). Et observez la réaction.
Vous avez aussi, une autre formule, qui consiste à prendre le bottin, et à lire les noms des gens là encore, sur le même ton......
Ce que je veux dire. C'est que quand des parents se plaignent de voir leur ado, planté devant l'ordi, ils oublient simplement, que quand celui ci a envie de parler, ce sont probablement eux, aussi, qui ne sont pas prêts, à écouter.

Car pour communiquer, il faut être deux, et si l'un, parle et que l'autre est soit agressif (mais il peut avoir de bonnes raisons), soit indifférent (ce qui est infiniment plus inquiétant) il ne faut pas s'étonner, de voir ensuite, l'ado, ou l'autre, aller voir ailleurs, sur le net, pour être mieux compris, voir accepté.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 9 Jul - 15:32 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 9 Jul - 15:41 (2012)    Post subject: Un progrés, pourtant si décrié. Reply with quote

J'allais oublier de préciser, bien sûr, que je me suis pointée, moi, donc, au moment de cette prise de conscience, dont parlait Stéphane Hugon, sociologue, ce matin, sur France Inter, à ce sujet. Ce qui fait que je stigmatise le phénomène.

("Le grand bain", avec Sonia Devillers)
.
http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-bain-politesse-et-usage-a-l-ere-des-nouvelles-technologies
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> Le numerique, "avancée", ou veritable problème de société ? All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group