Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Mon cas personnel.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> CHANGER LE REGARD SUR LA MALADIE MENTALE -> De la sorcellerie vers une explication plus "terre à terre".
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 24 Sep - 18:33 (2011)    Post subject: Mon cas personnel. Reply with quote

Il faut savoir qu'au debut de ma dépression, mon psychisme, lui, était complètement détruit, donc, entièrement à reconstruire.

Puis un jour, j'ai ressenti des choses, en moi, absolument terrifiantes. Des choses que j'étais incapable d'expliquer... J'avais le sentiment moi, de devenir folle. Pas question de psychiatrie, à l'époque. Un sentiment simplement, de tomber d'un avion... Des sensations absolument atroces, comme si j'étais moi, habitée par quelqu'un d'autre. En fait, j'avais moi, le sentiment d'être possédée. Une autre personne habitait en moi. Une personne que je en connaissais pas... Ma personnalité, elle était dévorée par cette personne. Je paniquais complètement...

Je suis moi, issue du milieu agricole. Dans nos campagnes, comme dans toutes les campagnes, on croit au sorcier.Bien, sûr, vous pouvez être tentés d'en rire... C'est si simple, quand on n'est pas concerné. Mon spy, à l'époque, en avait ri, lui aussi. Quel andouille. Mais en fait, son rire lui aurait du me rassurer, au contraire il n'en fut rien.

Je proposait alors à mon mari, de me faire désenvouter. Un homme dans notre village, pratiquait ce genre de truc. Pour épargner ce genre de chose aux filles, il les avait emmenées, chez les beaux parents, pendant que lui officiait, dans la maison, et sur moi.

Pendant qu'il officiait, un bruit étrange se fit entendre. Un sifflement strident. Nul ne saura jamais de quoi il s'agissait. J'ai moi, depuis mon interprétation. Il me dit qu'en arrivant, il avait remarqué que plus aucun oiseau, dans mon jardin, ne chantait, alors qu'après son passage, si. Difficile de vérifier, en effet.

Au bout d'une demi heure, la chose fût faite.

Comme moi, j'y croyais, que ne croit on pas, quand on a le sentiment de devenir folle, ou d'être complètement désespérée, en effet.

Il partit. Comme par hasard, le sentiment d'être habitée par quelqu'un d'autre, a diminué, "comme par enchantement".

J'étais rassurée effectivement....

Mais en écrivant à Thomas au fil du temps, j'ai eu l'occasion de remettre sur le métier cet épisode de ma dépression. Et ce fût alors absolument passionnant.

Vous savez que quand un enfant qu'il soit fille, ou garçon, a quelques années, il et elle subit ce qu'on appelle "le complexe d’œdipe"... C'est une période fort importante, ou le petit garçon est amoureux de sa maman... Le papa alors, "quand il joue normalement son rôle", pose sans même s'en rendre compte, l'interdit. disant inconsciemment "tu ne peux pas te marier avec maman, puisque c'est moi qui suis son mari et son amoureux"... Pour la petite fille, c'est l'inverse bien sûr...

Mais comme dans mon cas personnel, mon père, lui était amoureux de la bonne qui s’occupait de moi, le complexe d’œdipe, me concernant, a été complètement perturbé, par cette femme, là, dont il était amoureux.

Car à cette époque de la vie, par l'intermédiaire de ce complexe d’œdipe, il se passe un phénomène d'identification extrêmement puissant, face à cette femme sur lequel ce complèxe s'opére....

Et dans mon cas ayant été maternée et chouchoutée par cette femme qui s'occupait bien de moi, à partir du moment où j'ai surpris cette scène de ménage, cette identification a été "perturbée". En fait, mon jugement à moi, consistait à dire "tu ne peux pas aimer cette femme, puisque c'est l'ennemie de ta maman"...

Bref. Mon inconscient, lui, a veillé au grain. Et pour que les choses soient moins graves, enfin, plus supportables, il a choisi de les refouler...

Et cette personne qui m'a habitée, pendant quelques jours, au point de me faire croire que je devenais folle, n'était rien de moins que cette identification qui refaisait surface... En fait, elle ressemblait, dans son comportement au souvenir conscient que moi, j'en avais. Je précise que cette interprétation a été dernièrement complètement disséquée par ma psy, et parfaitement confirmée, ce qui n' a pas manqué de l'épater quelque peu...
Quand au sifflements entendus, ils ont été simplement inventés par mon psychisme, comme ça arrive quelquefois, c'est une forme d'hallucination sonore, qui n'a aucune importance.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 24 Sep - 18:33 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> CHANGER LE REGARD SUR LA MALADIE MENTALE -> De la sorcellerie vers une explication plus "terre à terre". All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group