Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La faim dans le monde.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Thomas Fersen et Françoise Niel Aubin, ancien couple artistique. -> Nos differents combats.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 11 Sep - 09:04 (2011)    Post subject: La faim dans le monde. Reply with quote

Pour ceux qui douteraient encore de la sensibilité de Thomas à ce genre de cause, n'oubliez jamais cette chanson.

"Toutes ces bouches à nourrir".http://v.youku.com/v_show/id_XMTI2NzkyODAw.html

Je rigole, parce que ce clip, là, à de la bouteille, n'est ce pas; Vincent Frerebeau, à l'époque, jouait de la guitare, il me semble.... Ils sont là, tout jeunes, tout beaux, prêts à changer le monde.... Merveilleux, n'est ce pas, comme sensation. Et ce que je trouve génial, c'est que le clip là, sur le net me soit apparu sur un site asiatique... Tiens tiens tiens. Ma giraffule est passée par là, il me semble (il faut que je vous avoue un truc... C'est Philippe Mayer (la prochaine fois, je vous le chanterai, sur France Inter, qui me l'a remémorée), et oui, c'est comme ça, que voulez vous. Ils sont tous complices, hein. "pas un pour racheter l'autre !" ha ha ha.

En tout cas, je sais pas qui c'est ce p'tit chanteur, là plein d'avenir, mais j'en ferai bien mon p'tit quatre heures... Okay
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 11 Sep - 09:04 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 12 Sep - 07:17 (2011)    Post subject: La faim dans le monde. Reply with quote

L'Art d'ignorer les pauvres
par Louis Guillaume, jeudi 8 septembre 2011, 01:00

« Je voudrais livrer ici quelques réflexions sur l'un des plus anciens exercices humains : le processus par lequel, au fil des années, et même au cours des siècles, nous avons entrepris de nous épargner toute mauvaise conscience au sujet des pauvres », explique John Kenneth Galbraith dans L'Art d'ignorer les pauvres. Ce texte, suivi de deux autres documents consacrés à la guerre contre les pauvres, constitue le premier volume de la collection Prendre parti, une sélection d'articles issus des archives du Monde diplomatique abordant les questions cruciales d'aujourd'hui et de demain. Il est introduit par une préface de Serge Halimi dont voici les premiers paragraphes.



« Il y a deux manières de favoriser le retour au travail des chômeurs, expliquait en 2010 l'hebdomadaire libéral The Economist. L'une est de rendre inconfortable ou précaire la vie de ceux qui reçoivent une allocation chômage ; l'autre consiste à faire que la perspective d'un emploi devienne viable et attirante. » La question de la « viabilité » d'une recherche d'emploi est cependant posée quand le taux de chômage atteint ou dépasse les 10 %. Et l'« attrait » du travail salarié décline quand les rémunérations se tassent, quand le stress et les pressions se multiplient. Reste alors à rendre encore plus « inconfortable ou précaire » le sort des chômeurs.

Telle est la stratégie que les libéraux au pouvoir et les organisations économiques internationales poursuivent depuis une trentaine d'années. Les articles de John Galbraith et de Laurent Cordonnier le rappellent avec une ironie ajustée au cynisme qu'ils exposent. Avec le texte bien antérieur de Jonathan Swift (1729) qui conseillait aux pauvres d'échapper à la misère en saignant leurs enfants afin de les commercialiser sous forme de « nourrisson de boucherie », plutôt que de se saigner eux-mêmes à élever leur progéniture au risque de la voir ensuite déraper dans le crime et servir de gibier de potence, on passe de l'ironie à l'humour sardonique.

L'intérêt d'un tel registre tient à ce qu'il nous éclaire en nous épargnant l'emphase indignée, les émollientes pleurnicheries. Car qu'il s'agisse des propriétaires fonciers irlandais, des économistes de l'école de Chicago entourant Ronald Reagan, ou de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), leur opposer une protestation morale, faire appel à leurs sentiments n'aurait guère de sens. Riches, instruits, intelligents (le plus souvent...), c'est en effet en connaissance de cause qu'ils défendent une philosophie sociale conçue à leur avantage et qui, sans qu'on la caricature trop, se résume presque toujours ainsi : les riches seraient plus entreprenants s'ils payaient moins d'impôts ; les pauvres seraient plus travailleurs s'ils recevaient moins de subsides.

Des parrains aussi anciens que prestigieux fondent cette doctrine. Emissaire de la révolution américaine à Paris et rédacteur de la Déclaration d'indépendance, Benjamin Franklin estimait dès 1766 que, « plus on organise des secours publics pour prendre soin des pauvres, moins ils prennent soin d'eux-mêmes et, naturellement, plus ils deviennent misérables. Au contraire, moins on fait pour eux, plus ils font pour eux-mêmes, et mieux ils se tirent d'affaire. » En somme, abandonner les indigents à leur sort serait un moyen de leur rendre service. L'avarice devient ainsi une forme intellectuellement avancée de générosité humaine voire, osons le mot, d'aide sociale.

En temps ordinaires, une théorisation aussi aboutie de l'égoïsme serait déjà presque irrésistible. Que dire alors des temps de crise, des moments où la plupart des gouvernants nous serinent que « les caisses sont vides », qu'un endettement croissant menacerait « l'avenir de nos enfants » ? Instruit du danger collectif, de l'urgence de « faire des sacrifices », chacun imagine alors assez volontiers que, même en période d'austérité, il serait, lui, mieux remboursé de ses soins (lorsqu'il tombe malade), mieux compensé au cours de ses périodes d'inactivité (quand il devient chômeur), si d'autres, forcément moins méritants, ne l'étaient pas autant.

On le sait assez : sitôt que la confiance en l'avenir se lasse, que les murs se referment sur eux, les gens se dressent les uns contre les autres - surtout s'ils se côtoient et se concurrencent pour un même type d'emploi, de logement, d'école. Le soupçon que son niveau de vie médiocre ou le montant excessif de ses impôts s'expliqueraient par les avantages innombrables dont bénéficieraient les « assistés » alimente un baril de ressentiments que la moindre étincelle peut faire exploser. Les pyromanes ne manquent pas. En un sens, les rationalisations distinguées du Fonds monétaire international (FMI), de l'OCDE, des « boîtes à idées » ou de la Banque centrale européenne ont pour vocation d'encourager les gouvernants et les journalistes à frotter l'allumette.

Alors, sus aux parasites ! Le « devoir d'informer » va se charger de nous détailler la vie de château qu'ils mènent. « Quand on est RMiste, relevait ingénument Le Point du 28 septembre 2006, on a aussi droit à : l'allocation-logement à temps plein ; la suspension de ses dettes fiscales ; l'exonération de sa taxe d'habitation, de sa redevance, de sa cotisation à la couverture-maladie universelle ; l'accès gratuit à la complémentaire santé de la CMU ; la prime de Noël ; le tarif téléphonique social ; la réduction dans les transports, la gratuité des musées, diverses allocations supplémentaires (en fonction de son lieu d'habitation). » (...)
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 30 Oct - 19:20 (2011)    Post subject: La faim dans le monde. Reply with quote



Je vous demande de faire circuler ce lien, sur votre messagerie, et de surtout, ne pas oublier de leur demander de faire suivre, faite le pour eux.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 7 Nov - 05:08 (2011)    Post subject: La faim dans le monde. Reply with quote

Bonjour !
Je repasse vous redonner le lien, au sujet du clip vidéo, dont je suis l'inspiratrice, pour l'unicef.

Aujourd'hui, nous sommes jour de Toussaint. jour, en Europe, où l'on vénère les defunts.

A l'instant en mangeant, voyant les actualités, à la télé, je me demandais, comment une famille, habitant la corne de l'Afrique, actuellement, enterre son petit garçon, qui vient de mourir de faim.... Pas d'argent pour manger, quel argent pour pouvoir l’enterrer dignement... ?
Bien sûr, vous êtes en droit de vous dire "on nous demande encore de l'argent". C'est vrai. Mais je pense moi, à une chanson de Maxime le forestier, qui dit ceci :"être né quelque part". (cette chanson, je n'en suis pas l'inspiratrice, on est bien d'accord).

Maxime LE FORESTIER : Né quelque part - MYTARATATA.COM

Bien sûr, vous pensez peut être que je vous dérange, que je vous ennuie, avec ces considérations métaphysiques, dignes des aspirations de changer le monde, comme on a tous été tentés de le faire, quand nous étions adolescents... C'est un point de vue.
Peut être, que votre situation financière, elle, ne vous permet pas de le faire. C'est mon cas actuellement, alors, je ne donnerai pas. Mon inspiration, ainsi que la foi que j'ai en mes convictions, sont les seuls combustibles dont je dispose, pour servir les causes que je défens. Dans ce cas , ne le faite pas. Et ne vous en sentez alors pas coupable.

Si au contraire, vous ne le faite pas, alors que vous savez pertinemment que c'est dans vos possibilités, alors, je plains le regard que sera le votre, quand vous comprendrez que ces enfants qui meurent de faim, pourraient très bien être les vôtres. Moi, je donne mon énergie, depuis des années, à la chanson française, parce que j'ai la naïveté de croire qu'on peut changer le monde, ne serait ce qu'un petit peu, en faisant passer des messages.
J'ai la naïveté aussi de croire, que beaucoup de petits ruisseaux, font les grandes rivières, puis les fleuves...

http://www.actuamusic.fr/UNICEF-Decouvrez-le-clip-du-titre-Les-Ricochets-po…

Pour votre information, vous devez savoir que 60 artistes ont participé à l'enregistrement de ce clip, dont ce que je vous pose, n'est qu'un extrait, et que la majorité de ceux qui sont visibles ici, sont peu, ou pas connus. Vous ne pouvez donc quasiment pas les accuser, de faire ce genre de chose, pour flatter leurs égos.

A ce sujet, d'ailleurs, il est un film, qui vient de sortir, dont je suis aussi l'inspiratrice, qui est le suivant.

"la source des femmes" ce film est né, parce que j'ai expliqué à Thomas Fersen, que partout dans les pays désertiques, c'était les femmes, et uniquement elles, qui étaient chargées de ramener l'eau, partout dans le monde...

Vous avez la possibilité, par ce lien, de gagner des places. Si vous allez le voir, vous penserez à moi, et à cet enfant un jour, peut être, qui frappera à votre porte, pour demander un verre d'eau.
http://www.cheriefm.fr/radio-103/operations-3272/operation/la-source-des-fe…

Surtout, n'oubliez pas de faire suivre ce mail, à l'ensemble de votre carnet d'adresse.

Je vous rappelle aussi, pour information, que l'UNICEF est une association au dessous de tout soupçon, quand à la gestion de sa comptabilité.

Françoise Niel Aubin.

(forum des Françoises et de Thomas Fersen).

faite un copié collé de ce mail, partout sur la toile, forums divers et variés, blogs, et carnets d’adresses, individuels.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 05:14 (2019)    Post subject: La faim dans le monde.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Thomas Fersen et Françoise Niel Aubin, ancien couple artistique. -> Nos differents combats. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group