Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Reflexion générale.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> L'histoire des douze pèchers capitaux.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 1 Sep - 22:36 (2011)    Post subject: Reflexion générale. Reply with quote

On va donc, les décortiquer, un par un.

Deja, dans un premier temps, cette connerie de religion catholique, elle, a commencé avec notre calendrier.

Ce qui signifie donc, que cet imbécile, là, de saint Thomas d'Aquin, lui, a pondu sa théorie, 1200 ans, après la naissance du Christ....

Bon, je sais bien que la religion, de tout temps, encore aujourd'hui, malheureusement, a servi, et sert encore, de caution morale....

Alors, plusieurs réflexion me viennent là...
D'une part, je trouve simplement scandaleux, qu'hier, comme aujourd'hui, d'ailleurs, que ce soit des hommes, strictement, en en aucune manière, aussi des femmes, qui puissent légalement, se réclamer d'être des représentants de l'action divine. Alors, là, franchement.... Alors, nous, ça fait quand même des milliers d'années, que nous, on en prend plein la gueule, et aujourd'hui encore et bien c'est la même chose. Il n'y a guère que les protestants, eux, qui autorisent les femmes a être pasteurs. Mais sinon, que dalle. Et puis là, vous pouvez aligner toutes les religions, les unes à côté des autres, hein. Ils sont tous plus cons les uns que les autres. Il n'y en a pas un pour racheter l'autre ! Et plus les siècles passent et plus ils sont bornés à surtout, ne rien changer. On pue de la gueule, peut être, on sent la pâté, je sais pas.... Y'a un truc. Peut être le fait qu'on soit détenteur de la "grotte miraculeuse", comme dit Mariane James, encore une histoire de croquer la pomme, dans le verger céleste, une grosse connerie de ce genre et allez hop ! "dégagez" y'a rien à voir".

D'ailleurs, à ce sujet, j'ai découvert dernièrement, avec le groupe"face à la mer", une chanson qui s'appelle "la faute à Eve", qui est pisser de rire, et d'une rare intelligence. Je précise que c'est Anne sylvestre, qui en est l'auteur.

http://www.dailymotion.com/video/x8ufvn_face-a-la-mer-la-faute-a-eve_music

Bon, je vois qu'il n'y a aucune photos sur les filles. Va falloir voir ça.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 1 Sep - 22:36 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Thu 1 Sep - 23:45 (2011)    Post subject: Reflexion générale. Reply with quote

"La paresse".
Deja, ça commence fort. Moi, dans le milieu d'où je viens, on n' a pas arrêté de me faire chier avec la valeur du travail.... Hein ce qui revient au même. Bien sûr, je ne suis pas naïve, je sais bien qu'il est nécessaire de travailler... On vit dans une société, qui a ses exigences, je ne suis pas stupide, non plus. Mais enfin, le droit à la paresse, je trouve, moi, que c'est fort important, car ça génère la notion de rêve. Les scientifiques, d’ailleurs, se sont penchés sur ce problème, et en ont déduit que cette notion était absolument fondamentale... Car en effet, quand on est actifs, physiquement, ou intellectuellement, il est absolument nécessaire, justement, de faire des pauses, afin d'être plus efficace. Et s'il est un domaine où c'est encore plus vrai, c'est bien dans le domaine artistique.

En voici la preuve.

http://www.maxisciences.com/r%EAve/la-reverie-serait-bonne-pour-le-cerveau_art2218.html Inutile de préciser à quel point je trouve cet article merveilleux.

L'ogueil.

Je suis allée voir la définition, car c'est une notion que je ne cernais pas.

"L'orgueil, est l'attribution à ses propres mérites de qualités que l'on n'a pas". Nous dirons que c'est peut être le péché le plus acceptable.

"la gourmandise". Je m'insurge, à 100%... Non mais, de quoi je me mêle... La seule notion qui vaille, à mes yeux, c'est de savoir si en étant comme si, ou comme ça, je cause la moindre nuisance à quelqu'un.... Bon, quand je reprends trois fois de la paella, j'aimerai bien qu'on me dise à qui je nuis... à personne. Allez hop, dégagez...

"la luxure".
Alors là, vaste sujet.

Petite définition.

"La luxure est très précisément, selon le Catéchisme de l’Eglise Catholique : « un désir désordonné ou une jouissance déréglée du plaisir vénérien. Le plaisir sexuel est moralement désordonné quand il est recherché pour lui-même, isolé des finalités de procréation et d’union. Le Catéchisme donne plusieurs exemples : la masturbation, la fornication (l’union charnelle en dehors du mariage), la pornographie, la prostitution, le viol, et les pratiques homosexuelles".

Enfin, bon, je vais être franche. Hein. Vous me connaissez suffisamment, à présent, pour pouvoir comprendre ça...

A 50 piges, que ce soit autour de moi, dans ma famille d'origine, j'en ai vu, des couples, des mariés, des pas mariés, des maritaux, des pas maritaux, des concubins, des "amour libre", des libérés, des attachés, des pas liés...des cocus, surtout, et des infidèles Bref.
Moi, je n'ai qu'une devise, à présent que la pédophile elle, est enfin, partie de mon âme, c'est de jouir de la vie, dans les grandes largeurs, pour celui que j'aime, mais aussi pour moi...

Je considère, moi, que si mon corps, lui exprime un certain nombre de désirs charnels, chose qu'il ne pouvait pas se permettre, vu les circonstances, et ce, malgré le fait que mon mari et moi ayons été toutes ces années, follement amoureux, et bien, ça n'est certainement pas pour l'en priver, aujourd'hui, à cinquante ans, sous un quelconque prétexte moral, dicté par une religion, à la con, qui m'a emmerdée, depuis ma plus tendre enfance.

ça ne signifie pas pour autant, que je sois prête, bien sûr, à faire n'importe quoi, pour arriver à satisfaire mes désirs charnels.
A ce titre, je soupçonne, par exemple, qu'en temps qu'ancienne traumatisée sexuelle, j'ai une façon d' appréhender les choses, un peu particulière, dans le sens où j'accorde à l'acte sexuel, une notion de "sacré", qui est, en fait, exactement inversement proportionnelle à l'acte de pédophile que j'ai subi, enfant... voilà. C'est là, je pense, la vraie différence....

Et Thomas, là, aujourd'hui, sachant, par le test qu'il m'a foutu sous le nez, hier, que selon ma réponse à ce dernier, j'ai été désignée, comme étant "sujette à la luxure".... parmi les sept péchés capitaux... alors, lui, pour en mettre une couche, a fait son article sur la BD, avec cette couverture :



Et bien, moi, je vous le dis, avec un mec comme ça, ma réputation n'est plus à faire.... (mais enfin, avec mon forum non plus....)


Sinon, je suis quand même "Diane de Poitier", et je disais, à Thomas, il y a 9 ans environ, que j'étais "vieux jeu", mais que j'assumais parfaitement. Je portais encore, quand j'écrivais cela, la pédophilie en moi... Mais aujourd'hui encore, je considère mon corps, comme une chose infiniment plus précieuse, que ne le considère, le commun des mortels, c'est en effet une évidence.

"L'avarice", alors, là, je pouffe.
Je vois moi, dans notre histoire, tous ces châtelains, bourrés aux as, qui faisaient marner es pauvres paysans, dans les campagnes (relire Maupassant), qui les exploitaient un max, et qui pour s'acheter une place au paradis, donnait de grosses sommes d'argent, au clergé, pour payer un vitrail, ou engraisser l'église... Non mais vraiment, on marchait encore plus sur la tête, à cette époque.

Bon, pour le reste, ce sera demain matin. Bonne nuit, les petits ! (restent la colère et l'envie)
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 3 Sep - 04:32 (2011)    Post subject: Reflexion générale. Reply with quote

Reste donc à traiter l'envie et la colère.

Curieuse coïncidence, en effet. en est ce vraiment une ?

Alors qu'hier soir, je constatais à quel point, le fait d'être portée au nues, en remarquant être avec Thomas l'inspiratrice de Zaz, pour la fête de la chanson française, et que je "tirais ma revérence", précisément. Thomas, lui, comme d'habitude, puisqu'il ne sait faire que ça, me foutait sous le nez, un de ses innombrables drapeaux rouges, qui me sont arrivés, sur ma messagerie, à savoir ces deux là...

Et là, je vois que sur ma messagerie, ils n'y sont plus. J'ai donc tout effacé, mais pour quelle raison ? "colère", ou indifférence....

Enfin, comme drapeaux rouges, donc, Dominique A, lui a un jardin constitués uniquement de bonsaïs, il a écrit dernièrement une chanson "salement prémonitoire", au sujet de Thomas et de moi. chanson qui n'avait pour but, que de me faire savoir que toute chanson ne devait pas être prise au pied de la lettre. Soit. Encore faut il, dans ce cas, que la réalité, elle, vienne contredire la chanson. Enfin, à vrai dire, cette chanson je m'en tape. Et puis, quand on a inspiré 160 chansons, franchement, on n'est pas à ça près. Quand à ses bonsaïs, franchement, et bien c'est pareil, bien sûr, je pourrai commenter, avec l'expérience que j'ai en jardins, de toute sorte, mais encore faut il en avoir envie, précisément. je pourrai, là, saisir la balle au bons, en bon petit chienchien à son Thomas...pour argumenter et expliquer pourquoi cette envie, là, précisément, ne se trouve plus là, où on l'attend, et en quoi, effectivement, cette notion, là, devrait ne pas être, donc, considérée comme un péché, mais plutôt comme un moteur et un stimulant. Seulement, voilà, précisément, l'envie d'en parler, et de discourir, elle n'y est pas...

Quand à l'autre drapeau rouge, il s'agissait de MIOSSEC, qui lui ne fait pas partie de la famille artistique... Comme quoi on peut avoir du talent, et ne pas faire partie de la famille... (sic).
Enfin, bref. Ce truc, bien sûr, a été monté de toute pièce, pour me faire réagir..... Il est vrai que la colère et moi, ne sommes pas bons amis. Mais je trouve ça plutôt salutaire, moi. Car la colère, elle, même si sur le plan psychique, est salutaire, car elle cour circuite une éventuelle souffrance en formation, j'ai toujours su moi, à quel point aussi, elle était destructrice, et malfaisante. Depuis que j'ai réussi moi, à la maîtriser, j'arrive , par une très bonne communication, à anéantir littéralement mon adversaire, tout colèreux soit il...

Quoi qu'il en soit, que ce soit l'envie, ou la colère, ce sont là des comportement tout à fait nobles, en un sens, mais ce sont surtout des comportement "dignes", qui présentent l’avantage de restituer à l'être humain, sa véritable dimension affective, avec sa capacité à aimer...

Seulement voilà. A présent que je ne suis plus regardée, moi, par Thomas, et par les autres, aussi, que comme une fonction sociale désincarnée", tout prestigieuse soit elle", j'en pers, moi, précisément, cette capacité. Celle d'aimer, de l'aimer lui, de défendre mes convictions, celles là même qui m'ont permis de me reconstruire. Alors, si je doute, de ces convictions , non absolument pas. Quelque soit le comportement de Thomas, ou de qui que ce soit. Simplement le désir, l'envie de les défendre, elle, est elle restée, bien planquée, au fond de la locomotive, à Sotteville les Rouen. Pour ce qui est des sentiments, face à Thomas, c'est de l'ordre du privé.

Et puis c'est bien connu, "une fonction sociale", elle ne peut en aucun cas, éprouver le moindre sentiment, puisqu'elle est complètement désincarnée. Et visiblement, il semblerait qu'elle soit considérée, aussi, comme étant incapable d'en recevoir non plus.

Enfin, voilà. Si je devais conclure, je dirai qu'à quelque niveau que ce soit, tout ce que j'ai pu moi, donner à Thomas, aux oiseaux, ou à la chanson française, c'était de l'Amour.... et qu'en échange, moi, je n'ai jamais reçu, de qui que ce soit d'entre eux, et encore moins de Thomas, le moindre signe réciproque, si petit, et si faible soit il....
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 05:22 (2019)    Post subject: Reflexion générale.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> L'histoire des douze pèchers capitaux. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group