Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Sa collaboration, avec thomas à mon sujet.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> La ruche artistique côté chansons. -> Benjamin Biolay
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 8 Jul - 18:11 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

Je leur ai dit ceci:

Je vous préviens, en théorie, moi, pour moi, comme je ne l'ai encore jamais indiqué à Thomas, officiellement, je n'en suis pas la muse, hein, que les choses soient bien claires... Mais si par malheur, Thomas est allé le contaminer lui, sans m'en avoir avertie, et bien tant pis pour vous il faudra faire avec !

Et là, dessus, je mets ce petit smiley... Mort de Rire

Bon, je suis d'abord allée écouter "la superbe".... Je ne l'ai écouté qu'une fois. Peut être aurai je du l'écouter à plusieurs reprises... Mais un titre, moi, m'a sauté aux oreilles, plutôt qu'aux yeux, et bien oui, "l'oui", c'est dans les oreilles que ça se passe... C'est "tout ça me tourmente".

http://www.youtube.com/watch?v=9Iooh2DXJ5c

C'est curieux, car au sujet du comportement compassionnel, qui est si cher à mon cœur, et à mes principes, artistiquement, et pour cause, je me souviens avoir eu une conversation, un jour, avec mon frère.

Je lui expliquais que j'envoyais donc ma souffrance à Thomas, et que le deal, était de la transformer en chansons...
Il me regarda, l'air complètement effaré, l'air de dire "mais quel con"... Puis il ajouta: "Ben dis donc, moi, qu'est ce que ça ferait chier de te lire...."

Je précise, à ce sujet, que depuis que j'écris, c'est à dire depuis huit ans, maintenant, mon frère, lui, comme mon mari, n'a jamais daigné se donner le moindre quart d'heure, pour prendre le temps de me lire, ne serait ce que sur mon blog, quand je parle de choses ou d'autres. C'est ainsi, je vis, depuis ma plus tendre enfance, dans un univers strictement castrateur, la preuve en est faite, là encore.

Alors, j'ai souri, et lui qui a la prétention de se prendre pour un artiste, alors que sur ce plan, il est complètement refoulé, je lui dit gentiment "mais oui, je te comprends bien. Mais Thomas Fersen, c'est pas pareil, tu comprends. C'est un artiste, lui, alors que toi, tu n'en es pas un"... Il a fait mine de ne pas avoir entendu.

Ha, je sens nom de Dieu de bordel de merde, qu'on va bien rigoler, Thomas et moi, quand on viendra en Normandie.... Ha ha ha ha. Quelles belles conversations on va pouvoir avoir...

Bon, il faut bien admettre que quand on se prend pour le patriarche, se faire remonter les galoches par sa petite sœur, ça ne va pas manquer de piquant, ça, c'est sûr !

Bon, sinon, passons à "pourquoi pleures tu ?".

Bon, je vais être franche... Je reconnais, moi, un tas de choses, dans ce disque, qui seraient susceptibles de venir de chez moi, ou des messages que Thomas m'aurait passé, comme il en a l'habitude. Soit. Mais compte tenu du fait que Thomas ne me l'ait pas indiqué, je préfère attendre d'en avoir parlé avec lui, (ce qui ne saurait tarder, à présent), pour qu'il me le confirme... Déjà, ces jours derniers, on m'a fait savoir que concernant Hubert Mounier, je m'étais plantée, alors, je préfère ne rien dire.
Je mailerai Thomas, ce soir, à ce sujet.

Puis quand j'en trouverai le temps, selon ce qu'il me confirmera, ou pas, j'approfondirai cette éventuelle collaboration.

En attendant, avec le phénomène "catharsis", je me l'écoute, et je ne boude pas mon plaisir.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sun 4 Sep - 14:30 (2011); edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 8 Jul - 18:11 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 8 Jul - 18:42 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

Je continue mon exploration, là par le biais des clips vidéos, et je vois, dans "la superbe", je cite "on reste Dieu merci, à la merci d'une étincelle"... houaou.... ! Alors, celle là, il fallait la pondre.... Et quand je me remémore ce que Thomas dit, lui, de ce qu'une chanson peut apporter, ou plutôt à la question "à quoi reconnait on une bonne chanson", et qu'il répond: "quand elle provoque une étincelle". fort interéssant, tout ça....
Puis il y a "l'héritage", aussi, qui me trouble pas mal... Embarassed
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sat 9 Jul - 10:48 (2011); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 9 Jul - 08:14 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

Bon, je me sens stupide. Si Jeanne Cherhal a fait le duo " Brand Raphsodie" c'était aussi pour faire le lien entre Benjamin Biolay et la famille artistique. Mais quelle andouille je fais. Pourtant, avec Camille et Jerôme van den Hole, j'avais bien percuté, et là pas du tout...
Bon....

Bon, on va donc commencer par "ton héritage".
il existe vraiment beaucoup d'éléments quis e rapportent à moi, dans cette chanson. bien sûr, certains, comme aimer l'automne et ses feuilles mortes peuvent sembler un peu universelles. Mais il existe, dans cette chanson, plusieurs "signatures", qui elles sont incontestables. Jugez plutôt.

"si tu veux des amis tout le temps".
"si tu ne vas jamais sur les tombes, mais chéris les absents". C'est un fait. Je déteste aller sur les tombes, je trouve ça complètement con ! au grand désespoir de ma maman... l'âme des disparus, elle, s'est envolée, et n'habite plus ces corps en décomposition. Les âmes de nos disparus continuent à vivre, par contre dans nos souvenirs, et nous portent, comme autant d'anges gardiens. Ce passage, ces théories, expliquées à Thomas, sont aussi à l'origine de la chanson "Sandra", dans le disque "je suis au paradis" de Thomas Fersen.

"Si tu aimes la marée basse".
Il est fait réference, ici, à des souvenirs de mon enfance. Nous habitions, enfants, ici, pas très loin de la mer... Et souvent, pendant les fortes marées, nous allions "à la rocaille", c'est à dire pêcher à pied. C'était le seul jour de l'année où je voyais mon père en short ! Il prenait à chaque fois le crochet du poêle à bois. levés à l'aube, bien sûr. Ce sont pour moi, des souvenirs absolument merveilleux. A chaque fois, mon père, qui comme moi, était bavard comme une pie, taillait la bavette avec d'autres pêcheurs, qui avaient vu l'homme qui avaient vu l'homme qui avaient vu le homard Le plus gros que la Normandie n'ait jamais vu pêcher.
Aussi, quand il soulevait les rochers, il était persuadé que ça y était, c'était ce jour là qu'il en dégotterait un !... Et je me souviens de ces autres pêcheurs, qui devait en rajouter aussi, au moins autant que mon père, lui était passionné... Puis un jour, ça arriva... Mai un homard vivant, c'est pas rouge ou orange ! C'est bleu marine ! Aussi mon père s'est fait avoir, et l'a raté ... Un autre pêcheur, lui, passa après lui, et chopa le fameux homard. Imaginez un peu la déception !... Incroyable... Il en a parlé jusqu' sa mort !

Sinon, je me souviens fort bien de l'odeur qui émanait du grand pot au feu, plein des fruits de mer... Plus de pétoncles ou de petits crabes qu'autre chose.... Et à bien y réfléchir, je suppose qu'on devait bien manger autre chose, car sinon, bonjour la dent creuse !

"Le soleil, sur la terrasse". Ils 'agit de descriptions, assez élaborées, quand je ne foutais rien, sur ma terrasse, avec l'aubépine en fleurs, et les châtons qui jouaient. Thomas m'avait fait savoir, à l'époque, qu'il avait adoré.

"Si l'on perd souvent ta trace, quand arrive le printemps". Il s'agit des deux années consécutives, où j'ai été internées à l'HP, à chaque fois, au mois d'avril. Voir "avril" de la grande Sophie, qui vient de cet état de fait, également.

"Si tu aimes partir avant". Bien qu'étant très sociable, n'étant pas dans mon environnement naturel, enfin, disons, étant plutôt marginale, quand je me retrouve dans une fête, quelconque, je me sens "ailleurs", enfin, pas à ma place, en tout cas. Alors, souvent, je choisis de partir... C'est comme ça. Mais ça va changer, je le sais.

"Si tu as peur de la foule, mais supporte les gens". Et bien oui, la foule, en général, me fait un peu peur... Un concert, dans un Zénith, par exemple, me fait un peu peur. Je dis souvent à Thomas que je préfère qu'il joue dans des salles moyennes, plus conviviales. Je dis bien "un peu"... Mais c'est supportable... Un stade de foot, plein à craquer, par exemple, là pour le coup, me terrifie... En fait, je soupçonne, aussi, je crois, qu'un public de stade de foot soit moins "convivial", qu'un public de concert, ça c'est une certitude. C'est pourquoi le Zenith, c'est supportable... ! Alors, que j'aime l'humanité, dans son ensemble. J'adore les gens ...

"Si tes idéaux s'écroulent à l'age de vingt ans".
C'est l'age, effectivement, ou mariée, à un homme que j'adorais, j'ai du, la mort dans l'âme, renoncer à mon rêve de devenir une artiste. Car j'avais conscience que si je persistais, moi, je le perdrai....
Alors, voilà, il a fallu cette terrible dépression, à l'age de quarante ans, puis la rencontre artistique avec Thomas "l'homme de ma seconde vie", pour que je franchisse le pas, et devenir qui je suis, aujourd'hui, et heureuse.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sat 9 Jul - 13:08 (2011); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 9 Jul - 11:50 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

"Si tu oublies les prénoms, les adresses et les ages". (un oubli).

C'est un fait, c'est une vraie calamité, chez moi !
Combien de fois, depuis huit ans, que je collabore avec Thomas, ne lui ai je dit ceci "mais si, tu sais, bien un film... Avec un acteur, là, mais si, souviens toi, il a joué dans tel autre film, puis dans tel autre, puis dans tel autre, puis il est comme si, puis comme ça, et il dit telle réplique, qui est à pisser de rire".
Enfin, à chaque fois, il me manque l'essentiel.. Ce qui ne manque de le faire rigoler à chaque fois, à devoir jouer aux devinettes ! et même Daniel Pennac, s'en amusait, dernièrement, au mois de mars, quand j'exposais, moi, à ce moment, à Paris, car il disait que lui aussi, était comme ça.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 9 Jul - 13:08 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

"Sans viser personne".

Heu, je crois que c'est moi, là qui suis visée, précisément. Celà correspond exactement au moment où j'avais arrêté d'écrire à Thomas... Dernier automne avant que je ne réécrive, en février 2010.

"Tu es mon Amour". Magnifique formule, disant "je voudrai compter les jours sur tes doigts", chapeau l'artiste.

"l'espoir fait vivre". le bougre s'impatientait drôlement... Bon, ben, j'ai bien fini par revenir. Il fallait pas te mettre dans un tel état, Thomas.. "Mais quelle retrouvailles"! (voir, "Maintenant, je reviens" de Jean Louis Aubert, dans "roc Eclair").
"Prenons le large". Ca me rappelle une chose que j'avais expliqué, à Thomas, au sujet d'un couple, comme quoi, ce qui faisait un couple, c'était de se sentir bien auprès d'un autre qu'on aime, et de s'endormir avec sa main posée sur son ventre.

"Tout ça me tourmente"... J'aime beaucoup "que tu avais des tresses"... Génial... "vider ton sac"... Elle me rappelle complètement " ta douleur", de Camille. même thème.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 9 Jul - 17:38 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

"Pourquoi tu pleures". Moi qui prétend qu'avec la musique seule, on ne peut en aucune façon fabriquer le phénomène "pépites merveilleuses", ce qui est vrai. Je reconnais que si la compassion devait prendre forme de musique seule, ce serait proche de ça. Vous aurez remarqué, bien sûr, l’omniprésence des chœurs.

"Pas la forme". Je suis incapable de vous dire comment je sais qu'il s'agit de nous deux, mais je le sais...

"le bonheur mon cul"... J'aime beaucoup. Ça me ressemble beaucoup... Moi en mec, quoi... Pas l'habitude qu'on m'aime, aussi, fort, aussi intensément, depuis ces huit ans que celà dure. Mais je ferai face, ne vous inquiétez pas !

"L'homme de ma vie", me fait penser, moi, à la chanson de Thomas "allons nous coucher". C'est à cause de l'herbe folle, je crois... j'aime beaucoup l'expression "aller chercher du regard". et puis balançoire. moi, j'en avais une, à mon ancienne maison, une pour adulte, et je chantais, en me balançant "une demoiselle sur une balançoire".

"L'Amour à mes pieds"... Bonne grosse culpabilité, là... C'est comme ça. C'est deja pas facile, pour quelqu'un de non célèbre, d'y voir clair, dans ses sentiments, mais pour quelqu'un de célèbre, c'est peut être plus difficile... Et puis notre histoire, à nous deux, depuis huit ans, est si particulière, vraiment.... Je suis pleine d'indulgence, à ce sujet, ne vous inquiétez pas... J'assume pour deux, s'il le faut. L'image de la prairie qu'il a bétonné, très bien vu.

"Mon Amour ma chérie". Une chanson d'Amour de plus. Et bien voyons. C'est qu'on ne s'en lasse pas, n'est ce pas...
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 9 Jul - 19:39 (2011)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet. Reply with quote

"J'ai des doutes". j'adore la musique, enfin, les arrangements, assez planants, avec les chœurs...

"Pourquoi tu pleures". Elle me rappelle bien sûr, la chanson de Thomas "ne pleure plus". Compassion à l’état pur.

"Les avantages"... J'adore cette chanson. L'évocation de l'Amour qui dure, avec la sérénité qui va avec... Quelles choses merveilleusement dites. Et la mélodie est superbe. C'est marrant parce que ça me rappelle exactement le sketch que j'ai écrit, à la suite de Felix !

"reste moi fidèle", me fait assez rigolo, je dois dire. parce que je pense à mon papa, à certaines choses qu'il disait, et qui racontées à Thomas, ont généré "deux pieds". No comment ! Rolling Eyes

"C'est magnifique". cette version est.... Comment dire... "magnifique" , non ? Et puis en acoustique, comme ça, vraiment... geniale.

Mais enfin, depuis quinze jours que j'ai perçu la chanson de Bertrand Belin, là, "porto" et que j'en ai parlé à Thomas, décidément, il ne se passe quasiment pas une journée sans que ce sujet ne soit évoqué... "Mékeskesavebienalordire" . Ne serait ce pas là un discours pour le moins récurant, comme le cul des casseroles, qui trainent au cul de la voiture des mariés, par hasard ? Okay
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 22:50 (2019)    Post subject: Sa collaboration, avec thomas à mon sujet.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> La ruche artistique côté chansons. -> Benjamin Biolay All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group