Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

A ne pas confondre avec l'optimiste, qui est un petit bateau, version "trois chatons".

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> L'optimisme.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 1 Feb - 15:30 (2013)    Post subject: A ne pas confondre avec l'optimiste, qui est un petit bateau, version "trois chatons". Reply with quote

J'ai trouvé l'endroit, fort accueillant.

J'ai été un peu surprise, par le fait qu'il y ait un pourcentage si fort de femmes, en comparaison aux hommes.

Mais ça traduit, je crois, effectivement, le faitque les femmes, peut être, se sentent plus concernées, pardes questions, existentielles.

Pour moi, l'optimisme, est une seconde nature.

On pourrait considérer, aussi, que ce puisse être, une forme de politesse, aussi, ou de façade, destinée, à donner à voir, un visage rassurant, dans le but de réconfort "systématiquement".

Mais il est curieux, en effet, de constater, que ça ne coule pas de source, et que pour certains, la soupe à la grimace, soit un plat presentable, pour tout à chacun.

J'ai vécu, moi, longtemps, avec un homme, "charmant", par bien des aspects, fort intelligent, d'ailleurs, mais dont le pessimisme, absolument inconditionnel, ne l'empêchait de se noyer, que parce que mon optimisme à moi, s'y opposait.

Le nombre de fois, en quasiment 20 ans de vie communes, où ça me sauta au visage, est innombrable. C'était au point, que moi, le lui faisant remarquer, il en riait lui même. Nous en riions, alors.
Mais il est intéressant, je crois, de chercher à comprendre selon quels critères, en effet, cette "bénédiction des Dieux", tombe sur quelqu'un ou pas.

Je pense que ça doit remonter, aux générations antérieures.

Le critée, je crois, pour voir germer cette valeur absolument fondamentale, au sein d'une famille, ou d'un groupe, de façon plus générale, et qui va parvenir, ainsi, à embarquer les autres, comme moi, je le fais, ne consiste pas uniquement, à résoudre, ses propres problèmes.

Car la simple définition, de "résolution de problèmes", consiste en somme, par bien des aspects, à les résoudre, selon des critéres, qui peuvent être très variables, selon les valeurs, avec lesquelles nous fonctionnons tous.

Un exemple.

Vous êtes dans une école, ou collége, au travail, peut être. Vous faite, un bon travail. Cependant, vous n'êtes absolument pas reconnu(e), pour votre valeur véritable.

Selon, les valeurs, et le caractére, de la personne, la stratégie, pour résoudre cette souffrance, sera différente.

Certains, vont arriver chez eux, se prendre un verre, et puis deux, enfin, petit à petit selon l'ampleur du problème, aussi, vont s'enfoncer, plus ou moins, dans une forme d'addiction.
D'autres vont chosiir, de compenser, par une forme d'agressivité.

D'autres, vont compenser, par une activité manuelle, ou artistique.
Certains, de façon parfaitement inconsciente, vont faire subir aux autres, les humiliations, qu'il subissent, au travail.

Certains, si le problème, devient très important, auront la sagesse, d'aller clencher, la porte d'un psy.

D'autres auront recours à des médications, prescrites, par le médecin.
Etc....

D'autres vont choisir d'en rire, et aller voir des copains, et ainsi décompresser.

Mais de ces cas, enfin ces diverses réactions, que je vous énumère, seuls certains, auront trouvé vraiment, le "bon chemin", pour le résoudre.

Pourtant, certains autres, eux, s'en sont effectivement sortis, eux aussi.
Et si vous leur suggérez, de regarder en arrière, ils ont le sentiment, eux aussi, de détenir LA SOLUTION.

Vous me direz, quel est la relation, avec l'optimisme ?

Et bien, je m'amuse à essayer de comprendre, quels sont les mécanismes intellectuels, qui vont déclencher, le processus, d'optimisme, chez l'individu.

Et je sais, moi, pour avoir eu l'occasion, de discuter, maintes et maintes fois, avec des gens merveilleux, qui par leurs parcours, seraient vraiment susceptibles, de montrer le chemin, à d'autres, qu'en fait, cette attitude, ne les tentent absolument pas.

Il est possible, aussi, peut être, que ce soit, une forme de réaction, qui réponde à un état de mort intérieure.

J'AI MOI ÉTÉ ASSASSINÉE, pendant des années intérieurement.

Mon père, lui, qui avait beaucoup souffert, était lui aussi, un optimiste forçonné..... Sans pourtant, avoir, je crois, jamais, avoir ressenti, ce sentiment de mort absolue, mentalement.

Mais au plus profond de ma souffrance, alors qu'il recueillait ma peine, il m'avait confié, qu'à un moment de sa vie, les symptômes, que je lui décrivais, ils les avaient lui, ressentis, exactement, de la même façon.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 1 Feb - 15:30 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> L'optimisme. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group