Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le courant musical Françoise Niel Aubin.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> QUAND IL FAUT LA DEFENDRE. -> La nouvelle scène française.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Tue 9 Oct - 13:46 (2012)    Post subject: Le courant musical Françoise Niel Aubin. Reply with quote

Oui, je sais, ça fait "fille qui se la pète grave"....
Oui, je le reconnais, mais c'est pourtant comme ça.

Alors pour ceux qui seraient tentés de dire "Attends, elle ne pige que dalle, en musique, et puis d'abord, c'est Thomas qui a tout fait".....
Et bien, on va tout de suite mettre les choses au clair.

OK, je ne suis qu'une piètre compositeur, mais il n'empêche que je suis quand même, et vous ne tarderez pas à le savoir.
Et oui, on n'est pas à la tête d'un courant musical, par hasard, figurez vous. En fait, comme pour le reste "je ne l'ai pas fait exprès, moi"....

Car pour être à la tête d'un courant musical, il est nécessaire qu'une chose se produise, c'est que les auteurs compositeurs, qui "ont suivi", ce courant, l'ait fait, dans un but particulier.

Autant dire, qu'il ne s'agit pas d'un effet de mode, comme ça a pu se produire, effectivement, dans l'histoire de la musique ou de la chanson.

En effet, au cours de l'histoire de l'Art, et donc, dans l'histoire de la musique puisqu'elle en est une partie, à un courant pictural, ou plus largement artistique, a généralement correspondu, une forme d'application dans le domaine musicale.
A l'intérieur même, de ce courant musical, peuvent se produire, aussi, des "accidents heureux", comme la découverte de nouveaux instruments, par exemple, ou d'autres concepts artistiques, qui sont autant de facettes, qui à elles seules, ont la capacité d'ouvrir d'autres perspectives de création.

Et donc, pour la remarque qui consiste à dire que "c'est Thomas qui a tout fait".
Et bien figurez vous que non !
Pour la simple raison, la musique, elle, peut être perçue, en quelque sorte, comme si elle était.... UN TUBE.

Oui, j'ai bien dit "UN TUBE".

Je signale en passant que je suis moi, telle que vous me voyez au moins autant sur le cul, que vous l'êtes vous, sur le sujet.

A savoir, d'un côté un artiste qui émet des sons, que ce soit chanson, accompagnée ou pas. (ça pourrait tout aussi, bien être un poème dit, d'ailleurs, le résultat serait tout aussi concerné).

Mais de l'autre côté du TUBE, il y a celui qui "reçoit".... Soit il entend soi il écoute. Ce qui n'est du tout la même chose, il y a d'ailleurs quelques critiques musicaux qui n'ont pas encore saisi la subtilité de cette nuance.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sun 14 Oct - 10:01 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 9 Oct - 13:46 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Tue 9 Oct - 14:10 (2012)    Post subject: Le courant musical Françoise Niel Aubin. Reply with quote

Alors, en fait, c'est selon le principe de la réception, effectivement, que ce courant musical, lui, est né.

Je vous explique.
Moi, je contaminais Thomas, par mes écrits.
Lui, une fois reçu, et donc, lu, au moment de la lecture, recevait une charge émotionnelle, assez bouleversante, pour que ça génère l'acte d'écrire, et de composer.
J'insiste beaucoup, sur la charge émotionnelle, car c'est là, que réside la totalité de la démarche.
Moi, de mon côté, je n'ai jamais reçu en quoi que ce soit, la moindre preuve, que ce qui sortait, des chansons de Thomas ou de quiconque, dans la famille artistique,ait été inspiré par moi..... Une seule fois, au tout début, pour être bien sûr, autant lui, que moi, alors que je l'avisais, que j'allais précisément arrêter, puisque je n'avais pas de nouvelles, Thomas m'a simplement envoyé un petit bristol avec écrit dessus ceci.

"Bonjour, je passe juste vous dire, que j'ai bien lu vos lettre. Je n'ai pas le temps, de développer d’avantage, vous me comprendrez j'espère". signé Thomas Fersen.

Depuis je n'ai que 90 hommes en deux jours, tous plus beaux, les uns que les autres, sur un site rencontres, que dis je... Trois sites de rencontre, qui chaque quart d'heure, depuis des années, me demande comment je vais, c'est Thomas bien sûr, et personne d'autre.

Ha, merde, quelle déception d'un seul coup, comme la vie me semble être une indécrottable chienne, 90 mecs, aussi beaux de Georges Clonney, lui même, putain, mai quelle rage .... Georges, fais quelque chose, bordel !


Bon, "terminaison" de la "par en thèse". Ceci dit, mieux vaut "partir en thèse" que "partir en couille".
bon, nous en étions donc, à la charge émotionnelle.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 14 Oct - 11:25 (2012)    Post subject: Le courant musical Françoise Niel Aubin. Reply with quote

La charge émotionnelle.

Oui, c'est en effet, ce que ressent un individu, quelque soit son age, quand il est bouleversé.

C'est une chose extrêmement importante, que les Artistes, eux, ont toujours su importante, mais qui n'a jamais fait l'objet d'études plus approfondie.

Il y a fort à parier, que cette dernière, soit regardée d'un œil un peu plus pointu, (si l'on peut dire ça d'un œil), à partir de maintenant....
quoi qu'il en soit, ça n'est pas sur le côté thérapeutique, des émotions, que je souhaite, moi, vous parler aujourd'hui...
Mais je suis obligée d'y revenir, pour expliquer la naissance de ce courant musical qui est le mien. je ne peux pas "me dérober", à plus forte raison, parce que je ne porte que des pantalons... (sic).

Mais pour celà, un peu d'histoire.
Nous sommes au début de notre collaboration, entre Thomas et moi.

Il vient de sortir "pièce montée des grands jours".

Je savais moi, parce que j'ai tout reconnu, que ce disque était quasiment entièrement, inspiré par moi.

La charge émotionnelle, que j'ai ressenti, moi, était absolument considérable, au point, que ce fût pour moi, une sorte de "traumatisme positif", si je puis m'exprimer ainsi.
Thomas lui, via le net, d'une part, mais aussi, par les lettres l très longues que je lui envoyais, était aux premières loges, si je puis m'exprimer ainsi.

Depuis le début de notre collaboration, Thomas, lui, "absorbait", tout ce que je lui disais.

Ainsi, il connaissait mon goût immodéré pour la musique acoustique, en règle générale, et pour les instruments à corde, en particulier.

Alors, bien sûr, pour la composition de ses chansons, ainsi que pour ses arrangements, il suivit exactement, ce que je disais.

Mais une fois avoir, moi, commencé à digérer, réellement, le choc émotionnel, Thomas, lui, a parfaitement, pris conscience, de l'efficacité réelle, du pouvoir thérapeutique, des chansons dont il était question.

Moi, j'écrivais quasiment, sur le mode "écriture automatique", comme je le fais là, encore aujourd'hui.. C'est chez moi, une méthode systématique, qui me convient bien, et qui comme vous le savez, est d'une redoutable efficacité.

Ensuite, bien sûr, j'ai pris, moi, un peu de recul, face à ce que j'avais ressenti, et j'ai réussi très facilement, à théoriser, mes goûts musicaux, ma relation, à la chanson, et en extrapolant, à en tirer un certains nombre de théories, qui étaient en mesure, de s'appliquer, à la chanson en général, et à la musique, de la même façon.

Alors, ma théorie, qui fait que je sois, moi, si attachée au son acoustique, a deux origines.

D'une part, parce que un son acoustique, lui, même si ce point de vue, peut faire sourire, est ce que j'appellerai un son "écologique", dans la mesure où il n'y a besoin d'aucun électricité, pour que la voix humaine ainsi que les instruments, puisse produire, la musique.

Mais surtout, cette quasi systématisation, de l'acoustique, met en exergue, le fait que ce soit la musique la plus appropriée, pour mettre en valeur les mots, enfin, les paroles des chansons, dont il est question.

Mais que les choses soient bien claires.

Je ne méprise moi, absolument pas le son électrique.

Je prétends, simplement, que s'il y des paroles, le son ne doit impérativement pas couvrir les paroles...
Et quand vous écoutez le son d'un guitare électrique, il est bien rare, que ce soit le cas...

Mais ça existe.
Thomas hier soit, avec la complicité de Nagui, via TARATATA, m'a mis sous ne nez, une émission CHORUS, de 1978, où Dire STAITS, effectivement, (un de mes groupes favoris), démontre bien que c'est faisable.
D'autres y parviennent aussi, bien sûr.

Mais ma théorie, selon laquelle l'acoustique est préférable au son électrique, à pour origine, uniquement, le fait, que la musique, doit soutenir un texte, et non l'inverse.

Cette théorie, Thomas, une fois terminé sa tournée "Bonne fête Yacinthe", lui, l'a complètement adoptée.

Il y a eu, et il y a encore du son électrique, bien sûr, mais quand c'est le cas, ça n'est jamais au détriment, des paroles, qui à mes yeux, sont absolument "Sacrée", parce que dans la réalité des faits, les paroles, elles, ont le pouvoir de guérir, beaucoup plus fort, que la musique seule.

Si je devais moi, citer un artiste qui ait le mieux mis à profit mes théories, je dirai sans aucun hésitation, Camille..... dont je suis le directeur artistique, depuis "le fil".

Avant Camille, celui qui le premier, a relevé le défit de me faire une chanson "sur mesure", fût Sanseverino, avec "la voisine des oiseaux", où il m'annonçait que j'en prenais pour 10 ans. Je cite "dans l'armée de l'air de rien".
Dès l'instant que Thomas, lui, a pris conscience, par l'effet thérapeutique, des chansons qu'il m'avait fabriquées, la machine si je puis dire était amorcée, et il n'a eu de cesse, lui, de prêcher la bonne parole, si je puis dire, pour soutenir ces théories là...

Aujourd'hui, je crois qu'il y a très peu d'artistes, qui ne m'ait adoptée, avec mes théories, je citerai, pour les plus prestigieux, dont Thomas m'en ait informée, Paul mac Cartney, Scorpion, il y a quelques jours, à France 2, le midi, a lui aussi, joué pour moi, une version acoustique de "still loving you"...

Enfin, voilà... Je "rayonne" (désolée pour la manque de modestie), un peu partout, à présent, avec ce courant musical.....
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 16:23 (2019)    Post subject: Le courant musical Françoise Niel Aubin.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> QUAND IL FAUT LA DEFENDRE. -> La nouvelle scène française. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group