Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

"Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL".

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> Du double sens du mot CULTURE , à l'Art de la Communication.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 17 Aug - 21:14 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Et bien, dites moi... En voilà, un joli chapelet de mots... Pour le pas dire "chapelier de MAUX"... (la ville, bien sûr).

S'il est un verbe, qui coule dan mes veine, de la façon la plus sure, au moins, que le verbe parler, c'est bien celui là....

C'est que je ne renie pas mes origines agricoles, moi... c'est comme ça.

Volontairement, je en suis pas allée chercher, la définition, dans le dictionnaire, pour plutôt vous donner la mienne.

Comment donc définir cet acte, qui consiste à considérer une parcelle de Terre, si petite soit elle, en de l'imaginer, (là encore), avec d'une main, un sachet de graine, et dans son imagination, la plante, là, qui sera probablement au bout de quelques semaines, ou mois, avec des fleurs, ou des graines, enfin, qui auront justifié, le fait que l'on compte sur elle, au moins aussi sûrement, que la plancher des vache, précisément.

Comment, font donc, les autres ?... Ceux qui ne sont pas nés à la campagne ?.... Comment font ils pour vive ? Je ne sais pas.
moi, j'ai toujours vu mon père faire... et moi, marcher dans l'herbe, dans la boue, avec mes bottes en plastic...
Vous savez, quelle est le point commun, entre tous les enfants d'agriculteurs ?

Tous, on s'est fait avoir, avec ce truc....

On était petits (plus ou moins)... C'était l'hiver, il faisait froid.... Maman était en train de traire les vaches, à la main, dans l'étable. Je marchais, ainsi, dans la boue, une boue gluante, peut être à l'origine d’ailleurs, (je n'y avais pas pensé), au fait que je sois tentée à présent, par la poterie...Mais la boue elle, montait au trois quarts de la hauteur des bottes... Et c'est arrivé plusieurs fois... Je levais alors, le pied, et le pied venait, alors que la botte, elle, restait prisonnière de la boue, gluante.....

Que faire ?

MAMAN, MAMAN, MAMAN......

Et elle m'entendait toujours.... Elle venait me délivrer, de cette boue gluante et j'étais alors sauvée. Plusieurs fois, c'est arrivé.

C'est très curieux de voir, comment on "nait", jardinier, (et pas on est), comment le jardinier, découvre, explore, tâtonne expérimente, s'exerce, essaie, essaie, essaie..... Tente, hésite.... bricole.

En fait, pour moi, jardiner, c'est exactement comme peindre, dessiner, ou même écrire... Je suis dans un jardin imaginaire, à chaque fois... Je suis comme une petite fille, dans un magasin de tissu, avec des couleurs, des matières, un foisonnement de sensation, de rire, de plaisirs divers, de pensées particulières. En fait, pour moi, la moindre activité artistique, est intimement liée au jardin, l'une nourrit l'autre, et l'inverse tout autant.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 17 Aug - 21:14 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 17 Aug - 21:59 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Les propos que je tiens, là, ne se vérifient pour tout le monde, je tiens à le préciser.

Car on peut avoir l'esprit étroit, côté jardin, comme on peut l'avoir étroit, dans tout autre domaine.

Ainsi, dans le profil type, du soit disant jardinier, qui a sa haie de tuyas, réglée bien au cordeau, avec sa rangée d'oeillets d'Inde, ou de sauges rouges, ou de glaieuils, (je salue bien bas jacques Dutronc, au passage ça fait deux fois, aujourd'hui "c'est un cygne", bien alignés en rang d'oignon, vous ne risquez pas, alors, d'être surpris, en quoi que ce soit....

Mais les jardins, ceux que j'aime, moi, sont à l'image de leur jardinier... Mal rangés, mal binés, drôles, surprenants... Enfin, à l'image du maîtres des lieux...Ou de la maîtresse des lieux.

Mais à bien y réfléchir, désolée messieurs, mais je soupçonne moi que la folie au jardin, soit plus souvent, l'émanation de la jardinière, que du jardinier, même si tous les deux jardinent.

En fait, la première fois que j'ai eu un jardin, je me souviens avoir ramené des pélargoniums, du village. Le Maire, je ne sais pour quelle raison, m'avait donné quelques excédents, et nous les avions posés, comme des potiches endimanchées, avec leurs fleurs, roses fluos, où leur "kitcherie", n'avait d'égale que le ridicule, que je leur trouve rétrospectivement... Comment peut on, en effet, avoir eu aussi mauvais goût au début de son jardinage, j'en suis encore à me le demander.

Puis les enfants arrivant, chaque naissance, elle, mangeait mon enthousiasme au jardin, c'est bien normal... Puis quand l'envie revenait, l'un de nous deux, était attitré au jardin, pendant que l'autre maternait... Et oui, je vous explique.

"Maman... j'ai faim...".
Vous posez le transplantoir, et les fleurs. Vous vous essuyez les mains sur le pantalon.
"Attends, j'arrive. Vous vous lavez les mains, vous donnez à manger.
Vous goûtez avec elles.
Vous y retournez, qui sait, avec un peu de chance.
Un quart d'heure après.
"Maman, j'ai envie de faire pipi"...
Etc etc....
En fait, vous mettez en général une bonne demi heure, à piger qu'il est rigoureusement impossible, vraiment de jardiner, quand on a des enfants en bas age, sans avoir une nounou, généralement le papa, qui assure la maintenance, côté couches culotte, pipi caca et biberon au goûter. C'est comme ça, vous pouvez retourner le problème, comme vous voulez, vous n'y couperez pas.

Je suis restée ainsi, plusieurs années, à ne jardiner ainsi, qu'en vase clos..... Pour mon mari, et pour nous.

Et puis n'ayant aucun revenu, à vrai dire, je ne me souviens plus vraiment, comment celà a commencé.

Il me semble me souvenir, que j'avais du mettre une annonce, dans le journal gratuit, pour simplement, proposer de faire visiter mon jardin.... En fait, consciemment, j'espérais, moi parvenir à vendre quelques éclats de vivaces pour me faire un peu d'argent. Je pense que ça devait correspondre, environ, aux années 2000.

C'est curieux, ça correspond, en gros, à l'époque où Thomas, lui, prenait de plein fouet, une rupture amoureuse, qui fût difficile, mais nous ne nous connaissions absolument pas encore, et moi, ne subissais qu'à l'automne, quelques "préliminaires", d'ordre psychologiques, qui me montraient ou me rappelaient que j'aurai du travail, de ce côté là, auquel je ne pourrai cette fois, me soustraire.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sun 19 Aug - 10:07 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 17 Aug - 22:24 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Je pense que je me souviendrai toute ma vie, des réflexions que l'on me fit, au sujet de notre jardin... Il était hésitant, encore, bien sûr... Mais j'y trouvais mon compte... Pas uniquement, dans le fait de jardiner, mais bel et bien dans le fait de l'ouvrir à la visite.

Mon mari, lui, n'aimais pas les visites, mais se réjouissait par contre encore, à l’époque, que ça me rende heureuse.
Il y travaillait, alors, tout le matin, à l'heure du midi, encore, lui rentrait, ruisselant de sueur, vers les 13H45, un quart d'heure, avant l'arrivée du groupe, fermait tous les rideaux, puis mangeait seul....

Une fois la visite terminée, je rentrais... Puis il me disait ... "Alors, qu'est ce qu'ils t'ont dit" ?

Mais sans le savoir, ouvrir notre jardin à la visite, selon ses dires, quelques années plus tard (il n'y a pas si longtemps), furent, pour lui, comme une trahison....

Il réalisait, alors, que quand je faisais, moi, visiter notre jardin, j'étais je crois appréciée, pour des choses un peu plus subtiles, qu'il ne l'aurait soupçonné, et visiblement, ça lui posait problème....

Mais enfin, je dois vous dire, quand même. J'improvisais, moi, totalement. J'avais déterminé un circuit, (il faut dire que se perdre, là bas, était systématique, pour les "ors uns", et raconter comment chaque scène avait germé, dans mon imaginaire, comment nous avions fait, pour que ça se fasse, le résultat obtenu, l'évolution, etc... faisait un récit, ma foi, fort passionnant visiblement.

En fait, le fait d'organiser ces visites, moi, ainsi, en improvisant, a commencé je dois bien l'admettre, à me faire éclore, moi, en temps que femme, parce que pour la première fois, en fait, il m'était donné, à moi, de prouver que j'étais capable d'être autre chose qu'une mère.

Bien sûr, mon mari, à cette époque était vraiment coopérant, face à ça, ce serait malhonnête, que de ne pas le reconnaître.

Mais que moi, je m'ouvre aux autres, pour lui, fût percu, très rapidement, comme une forme de trahison...
C'est d'ailleurs, la formule qu'il utilisait, un jour, peu de temps avant que nous nous séparions...
Il m'avait dit un truc dans le style...

"Tu vois, le ver est dans le fruit, depuis le jour où tu as commencé à ouvrir ton jardin à la visite"... Vrai de vrai.

Puis j'ai fait cette émission, sur France Inter appelée "Tout s'explore", avec Philippe de Brenne... Ce qui fût pour moi une véritable révélation, pour plusieurs raisons.

Mais je dois avouer, que Thomas, sans le savoir, y fût pour quelque chose, ce serait malhonnête de le nier.

Le coup de foudre artistique, lui avait deja eu lieu, et je savais moi que c'était ma moitié, et à quel point, il était attaché à moi, même si je n'étais pas consciente, et c'était mieux ainsi, de la longueur du chemin, qu'il me restait à parcourir, je savais moi, j'avais l'intime conviction, que je pourrai toujours compter sur lui, et c'est dans ce sentiment là que j'avais puisé, moi, le courage de rédiger cette lettre, qui allait ainsi, me permettre de faire cette émission.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Sun 19 Aug - 10:10 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sat 18 Aug - 07:56 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Et l'émission fût faite.

Elle est la propriété de l'INA, à présent, et sera disponible, quand Thomas lui, considérera que le moment est venu. Il sait mieux que moi, comme vous le savez.
Je sais juste pour avoir entendu et lu des critiques, que cette émission fût excellente.

Ce que j'ai ressenti, moi quand je l'ai fait, est très exactement la même chose, que quand j'ouvrais mon jardin, pour n'importe qui d'autre. Un moment de joie et de partage... De rigolade, aussi, je me souviens très bien ! ET Philippe de Brenne et son équipe, ne se sont pas privés, vous le pensez bien, de ne pas couper le moment où...

Je tiens à préciser, que bien qu'écrivant déjà à Thomas, j'ai moi, tout à fait volontairement, tu la moindre chose, à Thomas, entre le moment où j'ai moi, envoyé le message, l'enregistrement, le montage et la diffusion. C'était parfaitement volontaire, de ma part, de telle sorte que ni Thomas, ni qui que ce soit d'autre, ne puisse influencer, en quoi que ce soit, la matière première, que moi, je donnerai, pour que cette émission, soit la meilleure possible....

la visite, avait duré 2heures, environ... On a papoté comme n'importe qui d'autre. Son matériel, volontairement extrêmement discret, n'était pas plus gros qu'un paquet de cigarettes, rangé dans sa poche de chemise, ce qui fait que je n'étais moi, absolument pas impressionnée, par quoi que ce soit... Bien sûr, j'étais parfaitement consciente de l'enjeu, je ne nie pas, mais pour moi c'était vraiment dans un but ludique.... En fait, d'après les retours que moi, j'avais des visites de mon jardin, j'ai très vite compris, moi, quel était mon potentiel, sur le sujet. J

Je ne parle pas du jardin, en particulier, mais aussi du potentiel, à exploiter les visites de mon jardin, précisément pour extrapoler, sur des sujets, encore plus passionnant que le jardin par lui même.

Pour ceux qui l'ignoreraient, même à l'époque, il n'était pas rare, de voir certain visiteurs, bouleversés, parce que je disais, moi...Ou les larmes aux yeux, sans que moi, je ne sois particulièrement émue, à la base... Mais il se trouve que l'expérience du jardinage, quand on y regarde de plus près est une activité, qui va tellement au delà du simple fait de jardiner, que sans vraiment en avoir conscience, je crois, certains visiteurs, se trouvaient interpelés, dans des sujets qui soit leur tenaient particulièrement à cœur, sans qu'ils en aient conscience peut être... Ou ça faisait écho, sur un morceau de leur histoire familiale, ou personnelle... Enfin, des choses que eux même, je crois, ne comprenaient pas, peut être. C'est fort probable.

Quoi qu'il en soit, ça n'est qu'une fois la visite de jardin mise dans la boite, et que nous avons bu un coup, tous les deux sur la terrasse... que je lui cassais le morceau !

"Je suis la muse de Thomas Fersen"....

Alors, en théorie, les choses se sont passées comme je vous le dis... En pratique, je suppose qu'il a consulté Thomas, au sujet du montage, mais je ne sais absolument pas. Moi, je lui ai demandé, à ce que "Né dans une rose", passe pendant l'émission. Et il m'a répondu entre le captage et la diffusion, que c'était impossible, parce que "pièce montée des grands jours" étant récent, et Thomas Fersen, un artiste "France inter", la chanson faisait partie de la playlist, et que c'était donc impossible.

J'ai donc, eu, pendant la diffusion de l'émission, ces deux chansons là.



Et puis, l'un de mes papas ! un père spirituels, ça va sans dire, pour de multiples raisons. Je viens de voir que le montage vidéo, remonte à 2008, ce qui signifie que Thomas est passé par là, pour que je puisse le récupérer !



Quelle intelligence ! Je cite: "J'erre ici, et j'erre à Nium"... Quand même.... Thomas tu devrai la reprendre sur scène, ce serait génial !




_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 10:39 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Au sujet de cette émission, quand même, je dois vous expliquer quelques réactions.

Mon mari, ainsi que mes filles, furent ravis, c'était vraiment très agréable, pour moi, ainsi que mes frères et sœurs...

Par contre, compte tenu de la présentation, pour le moins, évocatrice, ( certains oseront dire, je le sens, "prémonitoires" ), du montage, de la dite émission, certaines vieilles connes, amoureuses des jardins, "soit disant", dans le milieu associatif, des Parcs et Jardin, de Haute Normandie, avaient été profondément outrées, par le fait que FRANCE INTER NATIONAL, accorde autant de crédit, à la femme que j'étais, et me déroule ainsi, le tapis rouge, alors que je n'étais "même pas châtelaine", pas plus que cireuse de pompes, soit dit en passant.....ou cireuse de souliers vernis, qui comme chacun sait, s'accomodent assez mal, de la boue qui tapissent quelquefois, nos sentiers, dans les jardins hauts normands, après un petite pluie d'été, sur notre herbe tendre....

Ayant, moi, des copains de jardin, socialement, issus de ce milieu, et dignes de l'Amour que je leur portais, et que je leur porte toujours, (dommage, ils n'ont pas internet), les ragots divers et variés, me furent rapportés, et d'imaginer ces vielles connes, là, avec leur foulards Hermes, en train d'avaler leu gaufrettes de travers, devant leur thé froid, furent pour mes copains de jardin, et moi même, une véritable délectation, qui fût digne du meilleurs purin d'orties, nourrissant une levée de petits pois, dans un jardin normand, en fin d'hiver....

Et puis pendant que j'y pense, j'embrasse tendrement, Etienne, de "Tous au jardin"( Oui Oui, comme la nouvelle émission, sur FR3, c'est fait exprès !) qui m'avait fait rigoler, en m'expliquant qu'il mettait en boucle mon émission, pour endormir son loupiot ! ... Ainsi que Noémie Viallard, qui m'avait appelée, pour me féliciter.

Je ne citerai pas ici toute la partie jardinage de la ruche, qui ne fait que m'attendre, depuis plusieurs années, deja, uniquement, pour la cause que j'ai peur d'en oublier, tellement ils sont nombreux, et pas uniquement, dans la région ! mais achez que non seulement, je en vous oublie pas, mais que ne pense qu'à vous...

Enfin, pour conclure, là, je sais que le jardin de Haute Normandie, le clos du Coudray, où nous avions, mon mari et moi, quasiment, nos habitudes, est à présent fermé, parait il... Il semblerait donc, que l'on m'attende, sur le sujet. Et bien voilà... j'arrive !

en cours d'écriture.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 13:23 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Françoise Niel Aubin..... LE RETOUR.

"Oyez oyez braves gens", amoureux de la binette, passionnés du transplantoir, demangés de bistouquette appellée aussi "digueux", je viesn vous annonce rune grande nouvelle.... ME REVOILA......

ET bien quoi.... "cachez votre joie".... !

Oui, oui, oui, c'est ça, faite votre malin, on les connait bien, les jardiniers, les vieux, je veux dire.. mais si vous avez bien, celui qua vu l'homm qu'a vu 'lhomme et puis qu'a pas p eu peur.. il porte un chapeau de paille, est abonné à RUSTICA, a semé lui m^me la porette au printemps.... mai je le connais, ce modèle là, mais alors, à un point que vous ne soupçonnez pas !

Alors, bon, e fait, il faut bien dire c qui est... chacun voit midi à sa porte, c'est un fait.

Moi, personnellement, le jardinage, assez rapidement, je l'ai considéré comme un moyen comme un autre, pour entrer en communication avec les autres humains.

Mais que l'on ne se méprenne pas... ça n'est pas le jardinage, qui est le médiateur, principal, de la communication... Oui, ne "fêtes" pas cette tête... Le seul unique et dernier rempart, pour soutenir l'être humain, quand la souffrance, elle, est insoutenable, c'est la Passion au sens le plus large, qui vient au secours du Désir, le dernier qui reste.

Je vais vous donner un exemple.

Il existe des gens qui eux, ont rompu les amarres, avec leurs origines paysannes, depuis longtemps. Citadins, purs et durs, ils ne jurent que par leur bitume... ça ne signifie pas pou autant, qu'ils n'aient pas une conscience écologique, pour autant... Il peut même arriver que cette dernière, comme nous allons le voir, soit plus vivante, au fond de leur cœur, que bon nombre de jardiniers.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 13:38 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Quand je dis, moi, que le dernier rampart, contre la souffrance la plus extrême, est la passion, c'est que je l'ai moi, bien souvent constaté....

Il est fréquent de voir des gens, qui n'adressent la parole à personne quasiment, au point qu' on les juge comme des sauvages... Ils semblent dans leur monde... Avec un nombre de fenêtres intérieures, limitées, désespérément étroites, les carreaux pas faits, les rideaux au fenêtres trop épais, et sales, et pas de fleurs au fenêtres... (oui, je fais dans le poétique, cet après midi)....

Souvent, ce sont des gens qui ont eux aussi souffert... "Bref".
Et puis le hasard, d'un seul coup, surgit... Ils se retrouvent, d'un seul coup, avec une étincelle, qui a été provoquée, par un détail, qui a réveillé une chose, extrêmement profonde, et qui, dans l' hypothèse où cette étincelle est consciente, et mise en pratique, régilièrement, les sort régulièrement de la torpeur.

Bien sûr, quand je vous raconte celà, je sais, je suis parfaitement consciente, que ce que je vous décris là, est très exactement, ce qui se produit, quand j'ouvrai s mon jardin aux visiteurs, j'en suis parfaitement consciente...

Simplement, cette étincelle, pourrait tout aussi bien se produire, dans un contexte tout autre, ou une activité toute autre également. C'est en ce sens qu'il ne faut pas se méprendre.

Je vais vous donner un autre exemple.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 14:02 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Ici, en campagne, on a affaire non pas à la bourgeoisie, ou aux milieux intellectuels parisiens, ou de province, mais à monsieur et madame tout le monde...

Et bien ces gens là, figurez vous, ont des passions, eux aussi.... Il arrive que je ne trouve pas ça forcement intéressant, "artistiquement"... MAIS. Moi, ce qui m'importe, n'est pas le résultat, mais uniquement, dans un premier temps, ce que cette personne ressent, quand elle pratique, ce dont je vous parle...

Et il arrive aussi, que pour certains que je connais, la production, un peu étrange je dirai même quelquefois, soit tout à fait interpelante... En réalité, ils ont ce qu'on appelle "du talent", simplement, dans une campagne de merde, et bien ils n'ont aucune chance de quelque façon que ce soit, d'être apprécié à leur juste valeur, d'une part, et de percer, d'autre pat.

J'ai le souvenir, ainsi, d'un femme qui habite sainte Marguerite sur Duclair, si je ne me trompe, qui est absolument passionnée, par les poupées....

Mais tenez vous bien... Pas n'importe lesquelles.

Elle fabrique les poupées et poupons, avec une laine très fine...
Ensuite, toujours avec une laine très fine, elle confectionne, les vêtements, avec une justesse, et un goût absolument excquis.

J'ai le souvenir d'avoir eu avec elle des conversations, absolument passionnantes, sur son truc, justement, et ..... Enfin, je vous jure c'était génial, vraiment.

Ce que je veux dire, c'est que ce qui se passe, quand quelqu'un de passionné, "discute le bout de gras", avec quelqu'un d'autre, pour peu qu'il y ait une passion en commun, est simplement la chose la plus merveilleuse et la plus thérapeutique qui soit.

Alors, moi quand je visite des expos de peinture comme ça, j'adore discuter, avec les gens... Entre ceux qui n'ont absolument aucun talents, qui sont des gens adorables, et qui assument pleinement, de n'avoir aucun talent, mais qui tiennent mordicus, à ce qu'ils peignent.... Ceux qui ont du talent, mais que leur arrogance, leur font pousser des dents, dignes de rayer la parquet..... Je ne pense pas qu'il soit nécessaire, il me semble, que je précise où va ma préférence.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 14:39 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Bon, peut être que certains d'entre vous, pensent que je m'éloigne un peu de mon sujet, alors qu'il n'en est rien... Parce que peindre, justement, comme beaucoup de choses qui nous animent, jardinage compris, choisir un tissus, pour faire des doubles rideaux, décider de poser des rondelles de citrons, pour le jaune vif, sur le ors d'oeuvre que vous venez de cuisiner et bien toutes ces choses, ne sont dans la réalité des fait, que des choses intimement liées, et qui se croisent et se rejoignent au delà des apparences...

Moi, je voudrai, que les gens prennent conscience, que ces diverses choses, là, dont je viens de vous parler, devraient être considérées, par tout le monde, de la même façon.... Que le fait d'avoir envie de chanter, de faire le clown, de tricoter, de coudre, ou d'écrire, soit considéré avec le même sérieux, et la même considération, par le milieu culturel, duquel on vient, ce qui malheureusement, n'est pas le cas.

En fait, si je prends autant de soin, pour vous expliquer tout ceci, c'est pour tordre le cou, aussi, à une idée reçue, par certaines personnes, dont j'ai deja sous entendu certaines réflexions, ou qui seraient tentés de faire certains raccourcis, du style:

"Ma femme(ou mon mari) à un terrain dépressif, on va aller vivre à la campagne, de telle sorte que là, au moins, les pieds sur terre, elle ne peut que guérir"...

Oui, je suppose que certains sourient, en lisant celà. C'est mal connaitre la nature humaine. Comment faire, comment réagir, quand on voit son mari, ou son épouse, trainer un état dépressif, ainsi, pendant des années, et ne plus savoir quel comportement adopter ?

Moi, il m'est très souvent arrivé d'entendre dire, que le jardinage, avait "sauvé la vie" à certaines personnes, effectivement... Ha, mais ça, je n'en doute absolument pas... Sauf que pour d'autres personnes, ça aura été une passion tout autre. La broderie, ou la couture, que sais je d'autre, aurait très bien pu faire de même.

Bon, ensuite, il existe, il est vrai, la passion du jardinage, ou "comment donner la vie", par Terre interposée..... ' ( ho, putain, elle est belle celle là, j'ai f'rais un calligramme)....

alors, "un peu d'histoire".

Là, pour le coup, vous vous déguisez en Philippe de Brenne.... Qui a dit NON... Je vous préviens si vous ne vous déguisez pas immédiatement en Philippe de Brenne, je vous interdis de me lire !

Bon, je vous préviens, ça ne va pas se passer comme ça... Le déguisement de Philippe de Brenne est rigoureusement, indispensable, c'est pas moi qui ai décidé... comment ça... ,
Et bien non, hein, c'est Jean Luc Hees, qui la dit... Et puis vous arrêtez de papoter vous aussi, c'est le boss, je vous signale, alors, quand il dit "tout le monde se déguise en Philippe de Brenne, on obéit, et on se tait !

Oui, et bien moi, je ne fais qu'obéir aux ordres. Et puis vous avez plutôt intérêt à obéir, parce que moi, j'ai pas encore signé mon contrat d'embauche je vous signale, alors, je vous préviens, j'ai la cravache, là, et si dans 10mn, vous n'avez pas enfilé votre déguisement, ça va chier !
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Last edited by Françoise on Mon 20 Aug - 14:04 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 19 Aug - 23:25 (2012)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL". Reply with quote

Et puis regarde bien le vocabulaire qu'ils emploient, ils disent qu'ils "jouent", quand même, si ça, c'est pas une preuve !

Bon, OK je vois, je comprends ce que tu veux me dire...

Mais je te signale que ton histoire de saladier, là, et bien tu n'as pas fini de m'expliquer, hier....

ha oui, mais c'est assez simple, en fait.

Ha oui, tu trouves ? et bien je te trouves bien optimiste, toi, tu vois....

Oui, et bien c'est dans ma nature, à moi, que d'être comme ça, que veux tu ?

Alors, vas y accouche....
Et bien, tu verses tout, dans une passoire à riz... Tu rinces à l'eau assez chaude, et le fiel, s'en va avec l'eau chaude...

Quand tu auras fini de me prendre pour un con, tu me feras signe.

Et bien je ne te prends pas pour un con, le moins du monde.... Simplement il faut le faire souvent, voilà tout.

Et pourquoi, ça ?

Et bien, parce qu' il en reste toujours un peu. Les pépites merveilleuses, elles, de toute façon, se multiplient plus vite que le reste, ça c'est sûr, j'ai déja eu l'occasion de le vérifier.

Tu veux dire que tu peux comme ça, planter ou semer de l'Espoir et puis hop, ça pousse, non, mais ça va, t'a fumé la moquette, toi, je ne vois que ça...


Et bien non, dans le monde végétal, c'est pareil...

Tu es sûr ?

Mais oui, "t'occupes pas de la marque du vélo, c'est moi qui pédale", tu sèmes, et hop, tu prends des nigelles de Damas, par exemple, et bien tu as semé, et bien la Nature, elle, elle se démerde, les pépites merveilleuses c'est pareil...
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 05:06 (2019)    Post subject: "Culture", "cultiver", "cultivateur", "CULTE"..... et....... "CUL".

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Et si on philosophait un peu.... -> Du double sens du mot CULTURE , à l'Art de la Communication. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group