Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Hypernuit.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> La ruche artistique côté chansons. -> Bertrand Belin.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Tue 7 Jun - 14:17 (2011)    Post subject: Hypernuit. Reply with quote

http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/artsetspectacles/archives/2011/… Embarassed

Et à ce titre, ils n'y sont pas allés de main morte, la chanson s’appelait alors "postulons".

Bon, Hypernuit, il s'agit, en fait, des ténèbres, dans lesquels quelqu'un qui souffre le martyre se trouve... Dans le cas présent, dans cette chanson, il s'agit d'un homme qui a vu sous ses yeux, tués tous les siens. Alors, il est revenu se venger, tel un animal. J'ai expliqué cela à Thomas, que l' incapacité à pardonner, était une régression au stade animal, et que le désir de vengeance, en était l'expression.

Il n'y qu'à voir, dans l’histoire, enfin, de tous temps, encore aujourd'hui, quand j'expliquais, en un autre endroit, sur le forum, les réactions des autres humains, quand on leur parle de pédophilie, ou de n'importe quel autre criminel, la pulsion réflexe, celle qui vient aussitôt, c'est la pulsion animale, qui consiste à vouloir faire à l'auteur du crime ce qu'il a fait, ou le tuer, carrément. Voilà, très exactement, ce qu'est la rétrogradation au stade animal. Les gens qui sont pour la peine de mort, sont en fait, des animaux, qui ont perdu toute forme d'intelligence, puisqu'ils sont incapables d'intellectualiser le débat, et d'ainsi chercher à résoudre le problème de façon à induire le respect de la vie d'autrui.

Pour le reste des morceaux, désolée, mais c'est trop personnel, entre Thomas et moi. Embarassed
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 7 Jun - 14:17 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Fri 24 Jun - 10:56 (2011)    Post subject: Hypernuit. Reply with quote

Bon, compte tenu du fait que je sois obligée de sauter d'un youtube à un autre, pour pouvoir écouter les morceaux, je suis allée acheter le disque hier. Il tourne en boucle. C'est vraiment un univers très particulier. On dit de lui qu'il est "impressionniste"... Moi je dirai aussi, pour "à qui pas mal de messages sont destinés", comme pour Jerôme van den Hole,"on ne peut plus direct...

"Comme neige au soleil", mais bien avant le soir, "mon p'tit loup", bien avant le soir, tu verra. Embarassed

Bon, allez, je concède "le vertige horizontal". c'est moi ai expliqué que pendant l’orgasme, il existait certaines femmes (pour les hommes, je ne sais pas) qui ont des pertes totales de l'equilibre. Ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, visiblement. Embarassed
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Wed 6 Jul - 18:57 (2011)    Post subject: Hypernuit. Reply with quote

Je viens d'apprenre par un article, que Bertrand Belin a reçu, pour son disque "hypernuit", le prix de l'académie Charles Cros... Génial ! Je suis super contente. Embarassed
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Sun 17 Jul - 19:34 (2011)    Post subject: Hypernuit. Reply with quote

"Hypernuit" a été cité comme l'une des meilleurs chansons de l'année.

Celui là, m’a été imposé par Thomas, quand le moment est venu que je postule chez tôt ou tard, comme directeur artistique. Excellent choix.
Et à ce titre, ils n'y sont pas allés de main morte, la chanson s’appelait alors "postulons".

Bon, Hypernuit, il s'agit, en fait, des ténèbres, dans lesquels quelqu'un qui souffre le martyre se trouve... Dans le cas présent, dans cette chanson, il s'agit d'un homme qui a vu sous ses yeux, tués tous les siens. Alors, il est revenu se venger, tel un animal. J'ai expliqué cela à Thomas, que l’incapacité à pardonner, était une régression au stade animal, et que le désir de vengeance, en était l'expression.

Il n'y qu'à voir, dans l’histoire, enfin, de tous temps, encore aujourd'hui, les réactions des autres humains, quand on leur parle de pédophilie, ou de n'importe quel autre criminel, la pulsion réflexe, celle qui vient aussitôt, c'est la pulsion animale, qui consiste à vouloir faire à l'auteur du crime ce qu'il a fait, ou le tuer, carrément. Voilà, très exactement, ce qu'est la rétrogradation au stade animal. Les gens qui sont pour la peine de mort, sont en fait, des animaux, qui ont perdu toute forme d'intelligence, puisqu'ils sont incapables d'intellectualiser le débat, et d'ainsi chercher à résoudre le problème de façon à induire le respect de la vie d'autrui.
« y en a-t-il » Il y a un chien, pour se taire à mes jambes. Il s’agit de mon mari, qui comme chaque homme qui se voir imposer le divorce, montre ainsi une certaine agressivité. Cette image, le concernant, est reprise aussi par Jerome van den Hole, dans « je sais pas »
Le soleil, ici est présent comme une gêne, ni Thomas ni moi, n’aimons le soleil direct.. L’homme qui attend sous le soleil, avec cette gêne, il s’agit de moi, qui suis venue plusieurs fois dans l’intention de rencontrer Thomas, et que la rencontre n’a pas pu encore se faire.

Ah...te revoilà(Thomas)
C’est ça te revoir
Tu dis : tiens rien a changé(moi)
Mais si tout a changé(lui)
La mare, la mare est comblée. (le manque de toi, relatif à la période où je n’écrivais plus, n’existe plus)
La cave ?(lui)
La cave est vide(mon intimité est en manque de toi)
Et puis on ne dit pas
Ces choses-là
A ceux qui sont restés
Ici tout a changé
La mare, la mare est comblée.
La cave ?
La cave est vide
Ça fait penser moins(c’est plus simple, plus facile à gérer, enfin, plus logique, que de se projeter dans l’avenir, avec celle qu’on aime).

C’est une chanson dont je suis certaine, moi, de la signification, qui est sensée m’informer, moi, d’un changement radical dans sa vie amoureuse.

« Avant les forêts ». La peau du lac gelé, je pense à ma peau, à moi, qui suis toujours gelée, précisément.
Pour moi, la forêt signifie les poils du pubis, rêve érotique, donc.

« Neige au soleil »
J’avais expliqué à Thomas, une fois, qu’en temps que traumatisée, quand j’avais rencontré mon mari, à l’age de 17 ans, la découverte de nos corps, si pudiques que nous étions, avait demandé je ne sais combien de jours. Et il me met en garde, là, donc, contre le fait que lui m’aura touché la main, avant le soir.
On peut voir l’image de l’émancipation, aussi, d’un point de vue libération, face à un conjoint, lui la mère de ses petits garçons et moi, qui ai rompu avant lui.

« Ne sois plus mon frère ».
J’y vois moi, une allusion au fait que mes frères et sœurs, ne s’entendent guère avec moi .

« Vertige horizontal ».
Je me souviens avoir raconté à Thomas, que pendant l’orgasme, il arrivait, quelquefois, qu’on perde l’équilibre.

« Nord de tout ».
« Je veux voir la maison, revoir la maison », c’est l’image de mon corps féminin. La maison, en psychanalyse, est le symbole du corps féminin. Le chemin des bouleaux, lui symbolise le vagin. C’est donc un rêve érotique.

« Ta peau ».
A prendre au premier degré. La corneille bleu, c’est une image qui date depuis le début, quand j’étais pensionnaire, au lycée Thomas Corneille, à Barentin.

« La chaleur ».
« Courage avançons ». il s’agit du trajet, qu’il nous reste à parcourir, Thomas vers moi, et moi vers lui. Trajet qui se termine, j’espère bientôt.

« le colosse ».
C’est curieux, moi, l’image qui me vient, c’est que la terre, sur laquelle il se déplace, est assimilé au corps d’une femme.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:26 (2019)    Post subject: Hypernuit.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> La ruche artistique côté chansons. -> Bertrand Belin. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group