Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Jacquemart André.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> DIRECTEUR ARTISTIQUE -> Comptes rendus de visites de musée.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 30 Jan - 16:29 (2012)    Post subject: Jacquemart André. Reply with quote

Arrivée ce matin. Un hôtel cossu, boulevard Hausmann, non loin de la gare St Lazare.

 J'imaginais, moi, ces femmes, à la belle époque, pleines de thunes, avec leurs robes longues, qui n'avaient d'autres soucis, que de se demander ce qu'elle allaient s'acheter, pour juste se faire plaisir, avec qui elles allaient bien pouvoir boire le thé, dans l'après midi, pendant que s'affairaient une multitude de domestiques, dans les arrières salles. les pommeaux de cuivre eux aussi, devaient demander à être astiqués, là encore, la main d’œuvre à bas prix, venue de la campagne française, faisait une mai d’œuvre bon marché, et dormait, j’imagine, sous les combles.
 
Au moment de payer mon entrée, on me dit que ma carte du pôle emploi, n'était pas actuelle, mais on accepta quand même de me donner la réduction.
 Au long du couloir, sur la gauche, une personnel fort aimable, m'accueillait... Prix réduit, pour cause chômage, 8€, il me semble me souvenir. J’avais RV, mais personne n'est venu, même pas grave... J'ai fait un tour dan le magasin, des noms de peintres, étudiés, quand j'étais au lycée, à Rouen (lycée Jeanne d'Arc), avec mes cours d'histoire de l'Art.  Boticceli, Fra Angelico, etc...  Ce sont d'excellents souvenirs. Je sortais, pour rejoindre l'entrée du musée. Je laissais mon sac à dos,  à la consigne, puis commençais ma visite.

  On m'a accueilli fort aimablement. Le monsieur en question blaguait, lui aussi, au sujet de l'Art (lard), et a refusé de me faire entrer pour me servie à manger, malgré mes suppliques.

 Je suis ensuite entrée dans une pièce, où trônait un énorme bouquet de magnolia, ce qui n'a pas manqué de me faire penser à mon jardin, sacrifié, à présent, pour cause de divorce.

 Puis sur la droite, un escalier en marbre, visiblement, encadrait une jardin d'hiver. Je suis montée. A l'étage, une fresque monumentale, au coin duquel était assis un personnage, en trompe l’œil, avec ses deux jambes, qui débordaient de la fresque... magnifique.
 Je suis ensuite passée par le salon de musique... je regrettais qu'il 'y ait pas plus de bancs, pour s'assoir...

 Dans l'une des pièces, j'ai vu un truc, absolument merveilleux. Il s'agit d'un meubles, enfin, je dirai plutôt, une banquette, avec un très haut dossier, le tout faisant au moins quatre ou cinq mètres,  et chaque dossier, de chaque siège, tous soudés, les uns aux autres, représentait un tableau, en bois, plus précisément, en marqueterie, un véritable travail d’orfèvre, fabuleux.

 J'ai ensuite discuté, avec un surveillant. Je lui parlais de son travail, comment voyait il passer le temps, etc... Et lui expliquais que l'une de mes filles, Amélie, fait ce job, elle aussi, à Londres, au bord de la Tamise. Elle travaille au design Muséum, là bas, pour faire bouillir la marmite. On a ensuite discuté du chômage, etc... Puis il m’expliquât que venir ici, dans ce musée, était l'occasion de faire un voyage en Italie, à peu de frais  je n'ai jamais mis les pieds là bas, moi, alors, oui, c'est agréable, de voyager, ainsi.

 Dans une autre pièce, un portrait d'une vieille femme, de Rembrandt, détaillait avec une finesse déconcertante, la complexité des détails de' une merveilleuse dentelle, qui formait le col du caraco.

  Pendant toute la visite un couple d'amoureux, était non loin de moi, ils roucoulaient, tous les deux.

 Quand nous sommes arrivés aux appartements privés, on découvrit les  deux chambres distinctes, avec les ciels de lits. Ils riaient un peu, tous les deux. Je leur dis "et oui, chambre à part, mon p'tit bonhomme... Lui s'est mis à rigoler... Elle me regardât, rit aussi, puis me précisa "oui, de temps en temps, ça fait pas de mal", alors, on en rit, puis je lui précisa "mais qu'est ce qu'ils étaient cons, l'hiver quand t'as les pieds gelés, merde !"... alors o a ri. Puis on est sortis. puis la visite s'est terminée je rapportais mon engin  l'accueil... o a discuté, un peu, je lui expliquais, un peu, pour quelle raison, j'étais vnue, efin, les raisons que j'ai comprise, pendant la visite... Ils étaient très intéressés. puis le principl en riglant, me proposa un café, "pour de faux", le vache.;.  puis il fiit par me dire "oK, dans ce cas, et bien, chantez moi une chanson".  je leur ai chanté "lolivier sur le sol irlandais", de Bourvil. ma voix n'était pas belle, car pas chauffée !

 Je leur ai dit "à bientôt, " que je reviendrai, accompagnée.... Pour les filles à l'accueil, même topo.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 30 Jan - 16:29 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> DIRECTEUR ARTISTIQUE -> Comptes rendus de visites de musée. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group