Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Adopter un vieux, un clodo, un SDF, enfin, juste quelqu'un qui est dans la merde, quoi.

 
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Thomas Fersen et Françoise Niel Aubin, ancien couple artistique. -> Nos differents combats.
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 07 Apr 2011
Posts: 4,813
Localisation: ste Austreberthe.

PostPosted: Mon 28 Nov - 16:55 (2011)    Post subject: Adopter un vieux, un clodo, un SDF, enfin, juste quelqu'un qui est dans la merde, quoi. Reply with quote

Quand je parle d'adopter, je ne parle pas d'acte juridique, bien sûr... je parle plutôt d'un simple comportement...je ne parle même pas non plus, forcement d'argent, car vous allez voir que ça n'est pas là, forcement, l'essentiel. C'est pourquoi, tout le monde a le pouvoir de le faire. m^me les moins fortunés.

Je vous rappelle quelques faits. Un copain à moi (enfin, c'est devenu un copain, enfait), rue crozatier.

Une femme, habitant le quartier, vint le voir. Comme par hasard, elle était passionnée de chanson française, c'est pourquoi j'ai vivement soupçonné qu'elle ait appris son existence, en venant lire mon forum. Bref.

Elle commence à parler avec lui, tout se passe bien.

En fait, cette femme "très particulière", visiblement a de gros soucis psychologiques, mais enfin, je suis mal placée, moi, pour le lui reprocher. Certes.... Mais enfin.

Elle cuisine, chez elle, des soupes, puis les distribue aux clochards... bon, pour commencer, mon copain, lmui, ne se considère pas comme clochard, car il est "SDF", nuance non négligeable.

Puis au bout d'une demi heure, lui me mangeant pas assez vite, elle commence à râler. lui commence à la regarder avec un regard différent, lui aussi... bref. un mot en amenant un autre, il s'avère que cette femme, soit disant pétrie de bonnes intentions, en fait, quand elle pratiques es "bonnes œuvres", et bien ne fait qu'utiliser ses relatons avec les SDF ou clochards, pour tenir debout, elle.... Enfin, il y avait un truc "pas clair", dans ses intentions.

Le lendemain, les nuits commençant à être fraiches, elle lui propose de lui laisser sa chambre, et puis elle, dormirait sur le canapé...

Lui a accepté, mais non sans lui avoir fait la remarque, plus qu'insistante, comme quoi, c'était un comportement anormal...
Le lendemain, elle lui demande "un service"...;il doit déplacer des meubles, très lourds, il y passe la journée...
le lendemain, elle lui demande d'arracher du papier peint... Puis là, quand m^me, ça ne passe pas. c'est que ne travaillant pas assez vite, les insultes commençaient à pleuvoir....

Alors, voilà.... C'est fort intéressant, comme histoire, non... Et bien sûr, après la pris de bec, il a eu droit au sempiternel "de toute façon, vous êtes tous de féniants, vous savez tendre la main, mais en fait, vous n'êtes que des déchets, enfin, des trucs de ce genre"...

Puis ensuite, une fois avoir eu le sentiment, elle, d'avoir fait sa BA du mois, elle se replongeait, je suppose, dans "madame Figaro", qui bien sûr, devait, être à n'en pas douter, sa lecture préférée... Ha lala "ces pauvres", je vous jure. Il faut le voir pour le croire "j'y suis allée, moi, ma pauvre dame"... Au bout d'une heure, il était déja fatigué ! (et bien oui, effectivement, mon copain est gravement malade, et n'a plus que quelques années à vivre)...

Mais ce qui est hallucinant, c'est qu'en fait, elle utilisait le fait qu'il y ait ce SDF, là, au pied de sa porte, pour ... Je ne sais pas... "Jouer à la cause humanitaire", en quelque sorte...

Et lui m'expliquait deux jours plus tard: "non mais, tu te rends compte ?... Si elle voulait que je bosse pour elle, contre un petit salaire, elle n'avait qu'à me le dire dès le début ! Les choses auraient été plus claires, je l'aurai fait, pour presque rien, en plus. Mais là, quand même... On en est plus à l'époque de l'esclavage, quand même.

Ça semble d'une banalité affligeante, mon histoire, n'est ce pas... Et pourtant.

La chose la plus précieuse, que ces gens ont besoin, c'est d'abord qu'on les regarde avec humanité... Parler, discuter, rire. Et leur redonner ainsi, d'eux même, une image digne. Bien sûr, je ne dis pas que leur donner un peu d'argent, ça ne leur ferait pas plaisir.

Mais vraiment, je vous jure, l'essentiel, dans ce cas, n'est pas une question d'argent.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 28 Nov - 16:55 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Forum Index -> Thomas Fersen et Françoise Niel Aubin, ancien couple artistique. -> Nos differents combats. All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group