Le Forum de Françoise Niel Aubin. Index du Forum

Le Forum de Françoise Niel Aubin.


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ne pas tomber dans les excès.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Index du Forum -> Et si on philosophait un peu.... -> Les animaux de compagnie.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 6 924
Localisation: ste Austreberthe.

MessagePosté le: Mar 1 Nov - 22:24 (2011)    Sujet du message: Ne pas tomber dans les excès. Répondre en citant

Et bien oui, c'est un peu la raison pour laquelle moi, je ne tombe pas béate, comme ça, devant les animaux de compagnie. Qu'ils aient leur utilité, soit. Je les respecte, vraiment, comme je respecte n'importe quel être vivant, en fait. Mais, "faut quand même pas déconner".

A ce sujet, je vais vous raconter une anecdote, qui vaut son pesant de cacahuètes.
mon ex belle sœur, quand elle devait avoir, environ une douzaine ou une quinzaine d'années, au moment de la guerre, (enfin, le seconde guerre mondiale, je veux dire), habitait avec ses parents, un tout petit village, non loin des boucles de le Seine, à sainte Gertrude, pour être précise. C'est non loin de Caudebec en Caux.

Ses parents étaient ouvriers maraichers, à l'époque, et travaillaient très dur, pour nourrir convenablement leurs deux enfants.

L'un de leur voisin, avait un chat, bien gros, et bien gras... Eux, avec leur faibles moyens, mangeaient à leur faim, mais enfin, c'était pas "frico" tous les jours, comme on dit. Puis étant maraicher, bien sûr, ce devait être légumes à tous les repas, en fait, sans le savoir, mon beau père étaient un précurseur, car c'est lui qui a indiqué au gouvernement, la sacro sainte formule "5 fruits et 5 légumes par jour". Ne riez pas, je vous jure que c'est vrai ! (oui, oui, comme on dit chez moi, je suis en train de vous la foutre à l'oseille).
Bref, ma belle sœur, elle, voyant le chat du voisin, s’empiffrer de bifteck, commençât, un jour d'exaspération un peu plus fort que de coutume, à élaborer un plan.

Elle chopa le chat, l’enferma dans un panier, puis avec son vélo, prit le bac, pour aller le déposer, de l'autre côté de la Seine... Mais elle était fort rusée, car sachant qu'il y avait les méandres, elle prit bien la précaution, de déposer le chat de telle sorte que son instinct, à lui, lui fasse faire la route, de telle sorte que arrivant au bord de l'eau, il n'ait aucun moyen de traverser, pour rejoindre son domicile.... ou si vous préférez, pour parvenir à revenir, il lui fallait dans un premier temps accepter de s'éloigner un peu plus de son but, afin de retrouver le chemin. Et puis, le seul moyen réel de revenir, était aussi, de parvenir à reprendre le bac, dans l'autre sens.

Et ce qui devait arriver, et bien arriva. Je ne me souviens plus, au bout de combien de temps, il y est parvenu, mais il y est parvenu.... Incroyable. Il est rentré tout amaigri, tout chétif, lamentable... Imaginez donc la tête de la gamine, en voyant le chat réapparaitre.

Si cette anecdote m'amuse, c'est qu'elle souligne quand même, une forme d'aberration, absolument insupportable.

Aujourd'hui, vous vous retrouvez, avec des humains, qui n'ont pas de quoi finir le mois, et d'autres, qui accordent à leurs chats et chiens, des vies princières, pire que pour leurs meilleurs amis, ou familles... Je vous passerai les caprices de stars, à la Paris Hilton, avec des colliers, en diamants, etc.... Enfin, pour moi, c'est vraiment le monde à l'envers.

Un clochard qui meurt, personne ne veut ou ne peut payer les funérailles, et certains dépensent des fortunes, pour que leur animal, une fois mort, ait une sépulture.

En fait, je dois vous faire un aveu.
La belle sœur, en question, elle, est précisément l'exemple, qui me fait moi, absolument bondir. A savoir, des idées politiques à l'extrême droite... Une prédisposition à critiquer la terre entière, et plus particulièrement la totalité de ses petits enfants, elle est fâchée avec tous ses voisins, et la seule méthode, pour qu'elle reçoive du monde, est d'arroser tout le monde, au moment de l’apéro.

Et tenez vous bien, parce que là, je vous jure, mesdames et messieurs, que je n'invente rien.

Une année, il y a fort longtemps, alors que nous faisions Noël, avec eux, ses petits enfants et son fils, étaient là bas aussi, ainsi que mon mari, et nos trois filles.
Les enfants, qui étaient au nombre de huit, ce sont vus servi, des raviolis en boite, pour le réveillon. Quand aux chiens, eux, et bien leur maitresse a cuisiné pour eux.... Ne riez pas, je vous jure que c'est là, la stricte vérité...

Quand à nous, quand nous y allions, elle nous servait, avec le café, les abominables biscuits secs, qu'on trouve dans le bas du rayon, les moins chers, parce que c'était ceux qu'elle achetait, pour leurs chiens....

En fait, je vais vous dire. Car il est bien là le problème, en fait, c'est que quand un être humain, souhaite avoir un animal, il serait bon, je crois, qu'il se demande les raisons profondes pour lesquelles il souhaite en avoir un. Car trop souvent, il arrive que ce choix, là, traduise une volonté délibérée, de s'investir dans une relation, ou l'Autre ne pourra en aucune façon, le remettre en question. Ce qui, à mes yeux, est extrêmement grave.... Aimer, se risquer à aimer un humain, effectivement, et bien oui, ça peut arriver, c'est sûr, il peut très bien vous répondre, et vous dire "mais enfin, tu déconnes complètement". Alors, bien sûr, un chat ou un chien, ça ne risque pas d'arriver.
Quand au poisson rouge, encore moins, en plus c'est imbécile se révèle, je vous le signale, absolument incapable, de choper le facteur à la gorge, afin de le saigner, tel un vulgaire porc, ce qui vous en conviendrez, montre bien à quel point le poisson rouge est ainsi un animal de compagnie, d'une connerie et d'une inutilité absolument affligeante.
_________________
"Je m'appelle Françoise", c'est comme ça dans ma vie, quand on me dit "framboise" je m'en vais je m'enfuis, je m'en vais je m'enfuis".


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Nov - 22:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Le Forum de Françoise Niel Aubin. Index du Forum -> Et si on philosophait un peu.... -> Les animaux de compagnie. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com